Week-end à Tokyo, de Romain Slocombe et Pierre Tasso (1999)


WEEK-END A TOKYO
Année : 1999
Genre : fatigué, jet-lag et weak-end ?
Origine : France
Production : Ex Nihilo
Réalisation : Romain Slocombe et Pierre Tasso
Avec : ?

La jeune Yuka, originaire du nord du Japon, a rencontré Jean-François à Paris. Elle en a gardé un souvenir ému, et se souvient de lui comme d’un homme tendre : un amour parfait, en quelque sorte. Apprenant que celui-ci doit revenir quelques jours sur Tokyo, elle prévoit de le rencontrer, bien que le français n’ait jamais répondu à aucune de ses (nombreuses) lettres…

Romain Slocombe est tout à la fois illustrateur, photographe, écrivain et réalisateur. Inventeur de « l’art médical », ses photos fétichistes ont fait le tour du monde. Passionné par l’Asie et le Japon en particulier, il a très vite utilisé toutes les formes d’expression qu’il maîtrisait pour pouvoir parler (en bien comme en mal) de ce pays. Touche à tout de génie, c’est sans trop d’encombre qu’il est ainsi passé derrière la caméra. Son court-métrage (21 minutes) intitulé WEEK-END A TOKYO a remporté de nombreux prix à travers le monde. Il faut noter que c’est Romain Slocombe qui signe la réalisation et l’écriture des textes, Pierre Tasso (qui n’a d’ailleurs jamais mis les pieds au Japon) étant plus présent au niveau de la pré-production et du montage.

Le film est construit comme un chassé-croisé amoureux, entre un Français qui n’a plus rien de l’homme idéal imaginé par la jeune Yuka, et cette dernière qui semble, en apparence, bien innocente. Yuka lit en voix off ses lettres et Jean François enregistre ses impressions sur un dictaphone. Des malentendus vont naître de ce décalage. Pourtant, si tout semble les séparer, ils vont, sans le savoir, se rapprocher chacun de leur but (à savoir passer une nuit avec l’autre) mais pour des raisons bien différentes : le Français veut une aventure brève et torride, la jeune femme veut connaître l’amour…

Romain Slocombe porte un regard amusé et amusant sur les deux protagonistes de son histoire qui se cherchent longtemps et qui vont finir par se croiser mais sans jamais vraiment se rencontrer. Il filme (parfois à la manière d’un documentaire) aussi bien les lieux branchés d’un Tokyo surpeuplé que les artères moins connues, et ces routes de banlieues, qu’aperçoit distraitement la jeune Yuka au travers de la vitre d’un bus l’accompagnant depuis sa province.

Slocombe a construit son film comme un voyage singulier au sein de la capitale nippone, jouant sur les différences culturelles et les apparences, usant de sa verve pour nous livrer des textes drôles ou décalés. Mais WEEK-END A TOKYO c’est encore bien plus que ça, puisque Slocombe ne se contente pas de nous livrer son regard amusé, passionné et connaisseur sur le Japon, mais construit une véritable intrigue romantique, et vers la fin on ne distingue plus vraiment le manipulé du manipulant…et pour un peu on pourrait presque parler de twist intelligent (ce qui n’arrive pas si souvent…).

Oli :

PS : la photo de R. Slocombe provient du site http://www.feelblog.net/index.php

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Slocombe has directed a very subtil short movie
+ Great dialogues
+ Sometimes funny, with a very good ending. Surprising

– This movie is very difficult to find

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Films non japonais, Love Story, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s