Sougiya Tsukiko, Yamaguchi Hiroki (2005)


SOUGIYA TSUKIKO
葬儀屋月子
Année : 2005
Genre : keitai horror drama
Nombre d’épisodes : 13
Production : AU
Réalisation : Yamaguchi Hiroki
Avec : Oikawa Nao


Tsukiko travaille avec son père dans l’entreprise funéraire familiale. Crémation, accompagnements de clients en deuil et surveillance de cadavres, non la vie de Tsukiko ne parait pas forcément très intéressante et mouvementée. Et pourtant…depuis quelque temps, elle est le témoin de manifestations étranges…

Très courts métrages (une poignée de petites minutes) réalisés pour être téléchargés à partir des téléphones de la compagnie japonaise AU, les épisodes formant la série SOUGIYA TSUKIKO m’ont tout d’abord interpelé parce qu’ils sont portés par les frêles (mais délicates !) épaules de Oikawa Nao. Jeune retraitée du merveilleux monde des AV, Oikawa Nao a déjà tourné dans plusieurs drama et participe même actuellement à un show télé hebdomadaire. Belle à en pleurer, Nao est ici affublée d’une longue perruque noire-corbeaux, dont la frange ne l’avantage pas particulièrement (Nao a un si joli…front !).

L’actrice s’en sort très honorablement, surtout que de bons petits moyens ont été mis en œuvre pour faire de ces très courts métrages pour téléphone une réussite. Même s’il y a du déchet (un épisode sur trois –sur les treize- frise le très mauvais), la plupart du temps il y a de sacrés coups, dignes d’un bon film du même genre (l’infirmière qui se masse l’épaule, le yûrei qui pique un sprint (!!), etc.) . Ajoutez à cela une réalisation ingénieuse, des acteurs plutôt inspirés et un treizième épisode en forme de comédie macabre, et vous obtenez un excellent divertissement horrifique. On ne voit pas l’heure passer.

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

++ Originally produced to be downloaded on AU Compagny’s mobile phones
++ With the ex-AV star Oikawa Nao: she’s beautiful and she CAN act well
++ 13 very short stories…and many great ideas (the ghost who suddenly starts to run!)
++ Scary atmosphere

— Not the most original horror drama of all time…but who cares ??

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s