Damned Files 2, Hamamoto Masaki (2003)


DAMNED FILES 2
ダムド・ファイル2
Année : 2003
Genre : Horror drama
Production : Nagoya Broadcasting Network
Réalisation : Hamamoto Masaki
Avec : Aijima Kazuyuki, Inada Hideyuki, Matsuda Akira, Yamaguchi Masayoshi, Komatsu Miyuki, Kusamura Reiko, Yamazaki Mitsuru, Uehara Kesatoshi, Kita Michie, Kawashima Tomoko, Mitani Noboru, Takahashi Masayuki


FILE NO. 0005 : Shouen
Un meurtrier qui n’a jamais été puni pour son crime a l’impression que le fils de son amante peut deviner son passé… Ce sang qu’il a un jour traîné sur ses mains, ne se serait-il jamais effacé ?

FILE NO. 0006 : Bochi
Des amis de longue date chérissent la mémoire d’un ancien compagnon décédé au combat. Cacheraient-ils un sombre secret, ceux-là même qu’un esprit vengeur prend un malin plaisir à éradiquer un à un ?

FILE NO. 0007 : Futô
Un chauffeur de taxi cultive depuis quelque temps un rêve récurrent : une jeune femme, son souvenir, un flou perpétuel. S’agit-il d’une simple amante, d’une sirène, d’un esprit aux désirs morbides ? L’intéressé ne va pas tarder à découvrir la sombre vérité…

FILE NO.0008 : Gakkô
Un jeune professeur plus ou moins nonchalant et pris en grippe par le proviseur de son établissement voit bientôt son quotidien basculer : il entend des voix, aperçoit des ombres… « tasukete… ».

Les DAMNED FILES continuent de dérouler leur lot d’histoires vraies et bien évidemment morbides à la télévision japonaise. Les quatre nouveaux segments présents sur ce deuxième DVD sont hélas moins réussis que les quatre premiers. En tout état de cause ils font clairement moins peur (pour ainsi dire… pas du tout). Pour les épisodes 5, 6 et 7, je dirais même qu’ils jouent d’avantage la carte « tristesse et nostalgie » que la frayeur pure et dure. Dommage…mais ça change, ce n’est peut-être pas plus mal.

Quant à l’école hantée, et le meurtrier qui va devoir subir les foudres d’un esprit vengeur, et bien ça demeure plaisant à regarder mais ça n’a pas inventé la poudre. On appréciera malgré tout le petit clin d’œil au mythe de la sirène (épisode 7). Mais y’a pas à dire : les DAMNED FILES ne sont jamais meilleures que lorsque Manda Kunitoshi est aux commandes.

Oli :

_________________________________________

Quick Review in English:

++ A few good ideas, a good atmosphere

— Not as good as the first drama
— The files 6, 7 and 8 are not really interesting : more « nostalgic » than « horrific »
— Where is Kunitoshi Manda?! He’s the best director of this drama

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Damned Files, Drame, Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s