Kairo, Kurosawa Kiyoshi (2001)


KAIRO, aka Pulse, aka Kaïro
回路
Année : 2001
Genre : kairo zen
Production : Toho
Réalisation : Kurosawa Kiyoshi
Avec : Katô Haruhiko, Kumiko Aso, Koyuki, Arisaka Kurume, Matsuo Masatoshi, Takeda Shinji, Fubuki Jun, Sugata Shun, Aikawa Shô, Yakusho Kôji, Mizuhashi Kenji, Tanji Takumi, Takano Hassei, Yuki Atsushi, Takashima Go, Ichijô Kaori, Ono Teruo, Furusawa Ken, Kitamura Akiko, Yasuda Rie


Les disparitions inexpliquées se multiplient au Japon. Même à Tokyo les gens disparaissent sans prévenir, et ceux qui restent ne sont plus à présent que l’ombre d’eux même.
Quelques jeunes gens vont tenter de s’organiser contre ce mal intangible, bientôt persuadés que des esprits sont à l’origine de tout : des fantômes qui s’infiltreraient chez les gens par le biais des réseaux internet…

Sorti quelques années après RINGU, KAÏRO semble vouloir chercher à surfer sur internet certes, mais surtout sur la vague du succès du film précité. Attention il ne faut pas tirer de conclusions trop hâtives. En effet, Kurosawa reconnaît qu’il y a des points communs entre son film et celui de Nakata (fantômes qui s’infiltrent chez les gens par le biais de la technologie moderne), mais le traitement des deux œuvres est résolument différent. Ainsi, si la terreur va crescendo dans RINGU, elle s’atténue considérablement à mesure que l’histoire progresse dans KAÏRO. Le film de Kurosawa sait être effrayant quand il le faut, mais le scénario ne se contente pas de distiller de savants passages d’épouvante : il se double en effet d’une critique acerbe de la société moderne japonaise.

Kurosawa Kiyoshi effectue ainsi un parallèle entre l’invasion de ces esprits par le biais d’Internet et la solitude d’une certaine jeunesse japonaise (l’enfer c’est les internautres). Entre un jeune planté derrière son écran toute la journée et un fantôme, au final, il n’y a pas énormément de différences. Internet ne rapprocherait donc pas les gens, au contraire même, le Web les éloignerait considérablement. Mais internet ne semble être qu’un maillon de la chaîne qui étouffe la société japonaise aujourd’hui, et Kurosawa Kiyoshi semble regretter que le système des valeurs traditionnelles s’effondre aussi vite dans son pays. Ce chaos intangible, il le mettra en scène à la fin du film.

Passer après RINGU ne devait pas être très évident, et bien il faut reconnaître que Kurosawa s’en sort très bien. KAÏRO est un film à l’ambiance lourde, parfois terrifiante, et qui sait également faire réfléchir. Avec le recul, il faut même avouer que le film prend aujourd’hui encore plus de valeur, tant les titres qui ont suivi au Japon (et ailleurs) n’ont -pour la plupart- jamais su renouveler efficacement le genre.

A noter qu’un remake américain est sorti en 2006. Un long métrage tellement mauvais que vous devriez le trouver pour pas bien cher au marché aux pulses.

Oli :

___________________________________________

Quick Review in English:

++ I wasn’t sure almost 10 years ago, but now I can say this is a masterpiece
++ Really scary
++ Really intelligent
++ Koyuki was an actress at that time… now she only does commercials

— The last 20 minutes are maybe using too easy scenarist shortcuts

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s