Gakkô no toshi densetsu Toilet no Hanako san, Yoshida Kôta (2007)


GAKKÔ NO TOSHI DENSETSU TOILET NO HANAKO SAN
学校の都市伝説 トイレの花子さん
Année : 2007
Genre : toilette pas peur ?
Production : Ace Deuce Group / Tornado Film
Réalisation : Yoshida Kôta
Avec : Aizawa Hitomi, Yamaguchi Shogo, Kaneshiro Narumi, Saeki Shin


Une jeune institutrice revient pour la première fois dans une école qu’elle avait fréquentée lorsqu’elle était encore écolière. D’étranges phénomènes, se produisant régulièrement dans les toilettes de l’établissement, vont lui rappeler une ancienne camarade de classe.

Les histoires de jeunes filles prises en grippe par leurs camarades de classe et qui reviennent plus tard pour se venger figurent parmi les grands classiques des fantômes japonais. Une petite variante demeure le mythe de Hanako, enfermée régulièrement dans les toilettes de son école et durablement traumatisée par l’expérience. Une légende urbaine qui a déjà été déclinée sous la forme de plusieurs films ou drama au Japon, et qui feraient presque des toilettes hantées un sous-genre à part entière du cinéma d’horreur japonais.

Le DTV qui nous intéresse ici est sorti fin 2007, et demeure sans doute l’un des « Hanako san » les moins connus sur la toilette. Et pour cause : il innove peu et est porté par une actrice insignifiante au possible. Aizawa Hitomi est pourtant une idole de métier (même si pour moi ces deux termes sont assez contradictoires) mais elle n’est pas mise en valeur. Vous me répondrez qu’elle est davantage connue pour son tour de poitrine qu’autre chose mais bon…celui-ci n’étant jamais mis sur le devant de la scène dans TOILET NO HANAKO SAN, on se demande donc à quoi sert vraiment Aizawa Hitomi en fin de compte…

Le film de Yoshida Kôta possède malgré tout une structure narrative relativement intéressante, faite de flashbacks et de sympathiques révélations. L’ensemble manque hélas considérablement de punch : on s’attend en effet à voir surgir des fantômes des quatre petits coins de l’école, mais rien n’y fait : TOILET NO HANAKO est un titre à l’encéphalogramme plat qui mériterait presque que l’on tire rapidement la chasse. Pourtant il devrait tout de même amuser les passionnés d’histoires fantastiques et tragiques ayant pour cadre les couloirs et autres étranges cours d’école… C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai pris la peine d’écrire ce petit papier (toilette).

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

++ Hanako san is not very famous in Occident, but that ghost story is popular in Japan
++ The schools are really good places to scare people !
++ The story is not as simple as it seems

— The main character is played by a gravure idol, but her charms are not used at all
— No much energy or rhythm in this movie
— Not really interesting

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Toilet no Hanako san, V-Cinema, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s