Damned Files 3, Shichiji Yukihisa (2003)


DAMNED FILES 3
ダムド・ファイル3
Année : 2003
Genre : Horror drama
Production : Nagoya Broadcasting Network
Réalisation : Shichiji Yukihisa
Avec : Awata Urara, Itou Chieri, Umemiya Masako, Nakagami Masami, Nonami Maho, Shimura Chika, Hirai Masaki, Haruki Misayo, Miyashita Kyouko, Shio Kenji, Tanaka Yôji


FILE NO. 0009 : Mansion
Chaque jour sur le chemin du travail, une jeune femme passe devant un immeuble à la triste histoire : une personne s’est en effet récemment jetée du dernier étage pour mettre fin à ses jours… La jeune femme commencera bientôt à deviner un regard, venant du toit…avant que des manifestations plus terribles encore ne prennent forme.

FILE NO. 0010 : Love Hotel
Un couple dans un love hotel de Nagoya : les intéressés l’ignorent encore, mais la chambre qu’ils viennent de louer pour la nuit fut le théâtre de soirées macabres…

FILE NO. 0011 : Higashitaniyama
Depuis qu’elle s’est écorché le doigt avec un clou rouillé, trouvé par hasard dans une forêt oubliée, une jeune fille entend des bruits étranges…

FILE NO.0012 : Byôin
Responsable de la mort d’un enfant il y a de cela plusieurs mois, une infirmière revient malgré elle dans l’hôpital qui fut le témoin de son erreur médicale.

Quatre épisodes supplémentaires du drama DAMNED FILES, ça ne se refuse pas. Et pour un peu que vous connaissiez Nagoya et sa région, vous apprécierez de (re)découvrir ces lieux…mais hantés cette fois-ci. Quatre épisodes intéressants, à défaut de véritablement effrayer, mais au moins ils sont (a)variés puisque nous avons successivement droit à un immeuble hanté, un love hotel, une sombre forêt et pour terminer un hôpital.

Le premier segment est très classique mais distille des apparitions fantômatiques réussies (en particulier sur le toit de l’immeuble). L’ambiance de huis clos de l’épisode 10 est tout particulièrement recommandable, surtout si vous avez déjà trainé vos guêtres dans des love hotels nippons. Le dernier chapitre, enfin, mérite avant tout le détour pour sa musique directement inspirée du style « John Carpenter » (et je ne plaisante pas).

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ This drama uses common places to describe the horror (hospital, love hotel, old mansion)
+ The segment about the Love hotel is the better one, almost grotesque (it’s a compliment)

– Once again, not very original but well directed and played

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Damned Files, Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s