Chô kowai hanashi Episode 2, Kamei Tôru (2006)


CHÔ KOWAI HANASHI TV KANZEN EPISODE 2
超 怖い話 TV完全版 episode 2
Année : 2006
Genre : horror drama
Production : KBS Kyoto / Tvk / TVS / Chiba Television / Take Shobo
Réalisation : Kamei Tôru
Avec : Torii Kaori, Sugata Shun, Nomura Eri, Yamada Mame


Alors qu’il tente une nouvelle fois de faire la lumière sur une sombre et étrange histoire, Shigeo va prendre le temps de parler à sa fille Sara, visiblement très perturbée. Il va lui raconter son enfance, et lui décrire ces démons qui sont venus très tôt le hanter…

Moins renversant que le premier épisode, ce deuxième volume des CHÔ KOWAI HANASHI est en fait constitué, pour plus de la moitié du récit, d’un long flashback sur l’enfance de Shigeo. Diablement inquiétant, cet intermède sur la vie de famille du petit Shigeo n’a rien d’une partie de plaisir : un père absent, des esprits envahissants et une mère au comportement étrange et violent… Sara, la fille de Shigeo, va alors être frappée d’effroi : car les évènements que son père a connu durant sa jeunesse, sont en réalité en train de se reproduire aujourd’hui même au sein de sa nouvelle famille !

Parallèlement au drame familial qui se noue dans les ombres, ce deuxième épisode des CHÔ KOWAI HANASHI (« histoires super effrayantes ») nous conte également quelques histoires tour à tour étranges (pourquoi Shigeo s’infiltre-t-il chez des clochards ?) et fantastiques (Sara perdue dans un village déserté). Quelques ellipses, des non-dits, non le réalisateur ne nous livre pas une série horrifique comme on en trouve des dizaines à la télévision japonaise. Ainsi CHÔ KOWAI HANASHI, en raison de son rythme lent (et de son faible nombre de scènes à sensation) n’est pas très facile d’accès. Mais les amateurs sauront apprécier.

Au casting, nous retrouvons le toujours excellent (et impressionnant) Sugata Shun ainsi que Nomura Eri qui apporte beaucoup de délicatesse et de contradiction à son personnage de jeune femme torturée.

Oli :        
Yasuko :

Un flashback effrayant :

__________________________________________

Quick Review in English:

+ As good as the first DVD
+ Scary flashbacks about the childhood of Shigeo
+ A new mystery: what does Shigeo do with homeless people, when the night comes ?

– Not any english subtitles. It’s a pity, cause the dialogues are important

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s