Kokkuri san, Matsuura Kanzou (2008)


KOKKURI SAN, aka Mr. Kokkuri
こっくりさん
Année : 2008
Genre : esprit et tue là
Production : Zen Pictures
Réalisation : Matsuura Kanzou
Avec : Watanabe Miyu, Kobayashi Chie, Nagase Haruka, Hirokawa Gou


Kotono, une écolière, croise un jeune garçon au sanctuaire Inari. Elle va bientôt découvrir que l’enfant en question est en réalité décédé tragiquement il y a plusieurs années de cela…et que son corps n’a jamais été retrouvé.

Kotono va alors se laisser convaincre par ses deux amies, Yuko et Ayaka, d’invoquer l’esprit de Kokkuri san afin de faire toute la lumière sur ce tragique incident.

Kokkuri san est un esprit malin japonais (représenté par un renard) auquel il est possible de poser des questions. Pour cela, il faut disposer d’une feuille de papier sur laquelle seront écrits des chiffres et des kana, poser une pièce de monnaie sur la carte et faire naviguer ladite pièce à l’aide des index de chacun des participants. L’esprit de Kokkuri san se chargeant alors de guider vos doigts sur les kana correspondant à sa réponse. Mais attention : il ne faut ni tricher, ni retirer son index de la pièce avant la fin de la cérémonie. Dans pareil cas, Kokkuri san pourrait bien se mettre quelque peu en colère…

Cette petite cérémonie est assez répandue au Japon, et très à la mode auprès des jeunes qui s’amusent ainsi à s’effrayer avec de terribles questions. D’ailleurs, dans le film qui nous intéresse, lorsque l’une des écolières demande à Kokkuri san jusqu’à quand elle vivra, et que l’esprit lui répond A-SHI-TA (demain), il y a de quoi frissonner !

Produit par les rois du cinéma bis, c’est à dire Zen Pictures, cette production est bien évidemment fauchée et plutôt mal emballée. Pourtant, pour du Zen Pictures, l’ambiance est presque réussie. Des efforts ont réellement été faits au niveau du climax et on s’amuse un peu à suivre les pérégrinations spirituelles des trois (sexy) écolières. Les séances de spiritisme sont ainsi plutôt bien fichues et le jeu de questions-réponses avec le mystérieux Kokkuri san se suit avec plaisir. C’est bien évidemment très limité dans la mise en scène, et si ça ne fait pas vraiment peur j’ai quand même sursauté une fois (ça ne m’était jamais arrivé dans une prod Zen Pictures !).

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ A good idea to do a movie about Kokkuri san
+ Pretty girls
+ Almost a good atmosphere (the first time since I’ve been watching Zen Pictures movies?)

– Of course, it’s very cheap : don’t ask the director to give you what he cannot provide
– No violence, no blood: it’s too expansive to do in a Zen Pictures Production!

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s