Aihyôka: Nu-meri, Kanemaru Yûichi (2008)


AIHYÔKA: NU-MERI, aka Aihyôka 2
哀憑歌 NU-MERI
Année : 2008
Genre : pirarnarque
Production : Museum
Réalisation : Kanemaru Yûichi
Avec : Fukaya Ai, Ibuki Gô, Kanie Ippei, Kinoshita Ayumi, Koga Mitsuki, Komatsu Chiharu, Minegishi Tôru, Nakamura Chise, Nishina Masaki, Saitô Yôsuke, Shinoyama Akinobu, Tabata Tomoko, Takada Ikue, Yoshino Sayaka


Deux amies profitent de leurs congés pour suivre un stage dans un laboratoire maritime. L’une d’entre elle ne va pas tarder à faire d’étranges cauchemars, peuplés de noyades et de poissons voraces…

Pour varier un peu les plaisirs, quoi de mieux qu’un petit DTV animalier ? Deuxième film d’une série qui en compte trois (pour l’instant), AIHYÔKA : NU-MERI a pour thème les terreurs sous-marines (hum, enfin presque). Le premier film s’intéressait aux terrifiants lapins albinos, quant au troisième il s’agit d’un pseudo-remake des OISEAUX d’Hitchcock, avec de maléfiques pigeons tueurs (ça fait frissonner).

Au casting de NU-MERI nous avons la chance de retrouver quelques jolies filles, dont la craquante Fukaya Ai en tête d’affiche et Nakamura Chise dans un rôle secondaire (Chise qui est sans doute mon idole de films d’horreur préférée actuellement – voir ONECHANBARA ou encore YÛREI ZOMBIE pour s’en convaincre).


Ci-dessus : comme un poison dans l’eau ?

Hélas à coté de cela, peu ou pas de choses à se mettre sous la dent… Le film dure ainsi seulement 1h16min, mais il faut bien attendre la fin de la première heure pour que ça bouge. Et encore… l’action se limite à environ six ou sept minutes de grand n’importe quoi filmé (donc j’ai adoré). Après une heure de vide absolu, difficile en effet de s’attendre à ce qui va nous tomber sur le coin de la tête lorsque la petite héroïne ose (enfin !) pénétrer dans l’étrange laboratoire condamné. Subitement le sang coule à flot et les fruits de mer passent à l’attaque ! Mention spéciale aux coquillages tueurs, aux piranhas volants ainsi qu’aux méchantes algues-de-la-mort-qui-tue.

Bref, vous l’aurez compris, NU-MERI est un film dispensable. Néanmoins ce petit DTV réserve cinq minutes de bonheur absolu et jamais vu ailleurs. A voir peut-être en accéléré, à la rigueur…

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ In the last 10 minutes, there is a savage attack of flying fishes and kinky sea food !
+ Pretty girls

– You have to wait the end of the movie to see something really interesting

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s