Ningengari, Ezura Takaaki (2008)


NINGENGARI
人間狩り
Année : 2008
Genre : Vidéo à mateurs
Production : Museum
Réalisation : Ezura Takaaki
Avec : Hoshino Miyu, Kaoru Sakurako, Sato Mikiyo, Ueda Yasuhiro


Deux jeunes femmes sont emmenées dans la forêt par un étrange réalisateur…supposé leur faire passer une audition…

Autant le dire de suite : si j’ai loué NINGENGARI c’est avant tout parce qu’il est porté par des actrices bien rodées aux AV, à savoir Hoshino Miyu et Kaoru Sakurako. Le film profite d’ailleurs largement de la présence de ces deux stars puisque l’on aura droit à quelques gros plans-culotte mais aussi à pas mal de poitrines dénudées. La scène finale, un peu glauque, semble même avoir été écrite pour les fans de la petite Miyu (kawaii à damner un sein). C’est à se demander si le film n’a pas été écrit uniquement parce qu’il possédait ces deux têtes d’affiche, tant il est rempli de vide en dehors de ce détail. D’ailleurs ne vous fiez pas aux images appétissantes mises ici en ligne, car il me faut bien vous avouer qu’à part les dix dernières minutes qui bougent un peu, il ne se passe strictement rien durant tout le long-métrage.


Ci-dessus : un docteur lui prend son pouls(mon)

On aura ainsi tout juste droit à une petite tentative de viol et surtout à des discussions interminables et de longues balades en forêt. On se dit alors qu’à la fin il va y avoir un déferlement orgiaque de folie, mais même pas. Les scènes qui se veulent choquantes sont en effet ratées, la faute à une mise en situation digne d’un mauvais drama et surtout à des méchants ridicules au possible. En gros, ce NINGENGARI c’est un peu le Projet Blair Bitch du pauvre… A réserver aux fans de Hoshino Miyu (qui ne seront pas trop déçus du voyage).

Oli :        
Yasuko :

_______________________________________

Quick Review in English:

+ Two AV actresses, and especially the ultra kawaii Hoshino Miyu
+ A few sexy scenes…and Miyu’s fans will be happy with a very weird final scene

– Nothing really happens…except at the end
– The bad guys are really ridiculous

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s