Sōseiji, Tsukamoto Shinya (1999)


SÔSEIJI, aka Gemini
双生児
Année : 1999
Genre : un frère deux sangs
Production : Sedic / Toho
Réalisation : Tsukamoto Shinya
Avec : Motoki Masahiro, Ryô, Tsutsui Yasutaka, Fujimura Shiho, Asano Tadanobu, Ishibashi Renji, Maro Akaji, Takenaka Naoto, Kim Sujin, Motai Masako, Murakami Jun, Taguchi Tomorowo, Tsukamoto Kôji, Uchida Harugiku


Toyko au début du XXème siècle : Yukio, un jeune docteur aimé et respecté, vit heureux avec sa femme, Rin, malgré l’amnésie qui a frappé cette dernière il y a plusieurs années de cela, à la suite d’un incendie inexpliqué. Ce traumatisme ne plait pas vraiment aux parents de Yukio, qui n’ont jamais vu la jeune femme d’un bon œil.
Des drames vont alors survenir dans la maison familiale. La mort rode et elle va frapper, sans raison apparente. Yukio avouera alors sentir une présence, comme une ombre. L’épiant sans cesse et l’auscultant, curieusement…

GEMINI est l’adaptation d’une nouvelle de Edogawa Ranpo intitulée 双生児. A dire vrai, cette histoire ne me dit rien. Soit je l’ai oubliée, soit je ne l’ai réellement jamais lue parce qu’elle n’a pas été traduite en France (je pencherai quand même davantage pour cette dernière solution).

Quelque part, il n’est pas très surprenant qu’un réalisateur de la trempe de Tsukamoto s’attaque à l’univers de Edogawa Ranpo, même si pour cela il lui a fallu abandonner quelque peu ses idées et délires personnels (GEMINI est une œuvre de commande). Le résultat est donc surprenant, Tsukamoto Shinya s’attardant longuement sur des plans contemplatifs et poétiques, dévoilant un Japon superbe et naturel, adoptant des couleurs souvent différentes pour illustrer un lieu ou une émotion. On se croirait parfois dans un drame en costumes, peuplé de personnages presque irréels, le tout habité par une musique aux relents de cauchemars (forte à en attraper des jumeaux de tête...). On retrouve ainsi le “style” Tsukamoto à certains moments, son grain de folie artistique refaisant inlassablement surface. Ce n’est pas vraiment hasard puisque le réalisateur japonais aurait eu les mains totalement libres concernant la direction artistique du projet.


Ci-dessus : Motoki Masahiro qui tire son épingle…du jeu

Au niveau des acteurs, le réalisateur en a évidemment demandé beaucoup plus à Motoki Masahiro qu’aux autres. Ce dernier s’en sort d’ailleurs remarquablement bien et parvient à faire oublier la petite déception qui survient lorsque l’on comprend que Ishibashi Renji, Asano Tananobu et Takenaka Naoto ne sont utilisés qu’à titre de cameo.

Au final, que convient-il de retenir d’un produit aussi hybride que celui-ci ? Pour un film de commande, il demeure distrayant. Pour un film de Tsukamoto, il se révèle hélas un peu décevant, même s’il faut bien avouer que le thème de la gémellité s’ancre parfaitement dans l’univers fantasmé de Tsukamoto Shinya. Enfin, on peut légitimement penser que l’on ne tient pas là le meilleur récit imaginé par Edogawa Ranpo. L’ensemble se révèle en effet bien peu surprenant et le dialogue social un brin naïf et irritant.

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ From a story by Edogawa Rampo
+ Very good casting (I love Ryô!)
+ An extraordinary photography
+ For a non personnal project, it’s not bad at all
+ The thematic of the double/twin/brother is part of Tsukamoto’s universe

– Not the best movie of Tsukamoto (once again, it’s a command by the studios)
– The social criticism is not the best idea in GEMINI…

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Edogawa Ranpo, Horreur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s