Satsujinbachi – killer bee, Yoshimura Norihisa (2005)


SATSUJINBACHI – KILLER BEE, aka Killer Bee, aka Killing Bee
殺人蜂 キラービー
Année : 2005
Genre : l’abeille au bois dormant
Production : Museum
Réalisation : Yoshimura Norihisa
Avec : Ueno Miku, Kagami Saki, Suzuki Hazuki, Shibuya Kotono, Yoshikawa Ayano, Sano Natsume, Sakuma Yuriko, Kasai Nana, Watanabe Kô


Un groupe d’adolescentes part camper dans une forêt isolée, au sein de la montagne japonaise. Elles l’ignorent encore, mais elles ne vont pas tarder à éveiller l’appétit de furieuses petites abeilles tueuses…

SATSUJINBACHI – KILLER BEE n’a pas constitué pour moi une piqûre d’abeille, mais bel et bien une douloureuse piqûre de rappel…à savoir ne jamais se fier à une jaquette sympathique et à un pitch prometteur (des idoles qui tombent dans un guêpier) pour louer un film d’horreur japonais ! Car en effet, KILLER BEE cumule tous les défauts de ces films un peu fauchés et qui veulent trop en faire : un ton sérieux alors que le sujet et le scénario ne s’y prêtent pas (hormis le coup de la caméra embarquée dans les yeux d’une abeille, aucun coup de folie n’est à noter) et des effets spéciaux ratés (il est loin le temps où l’on utilisait de vrais insectes dans les films de ce genre…). On est donc loin du film bis (voire bees) tant espéré…

Mis à part un ou deux bons coups (non je ne parle pas des jeunes actrices, bande de pervers), il n’y a donc pas énormément de choses à retirer de ce long métrage horrifique. Certes les décors naturels sont magnifiques, les actrices mignonnes (mais peu douées) et on a bien droit à quelques abeilles (qui décèdent d’ailleurs sur une musique ignoble : oui les bee gisent) mais ça ne m’a pas empêché de trouver le temps un peu long…

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Beautiful natural sets
+ Young and pretty girls killed by mad bees, who is not interested by such a good plot?!

– Where is the funny and weird stuff?!
– Bad CGI: I miss the time when real bees were used in that kind of movie

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, V-Cinema, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s