Hontou ni atta kowai hanashi Vol.11 Yami Site, Yamada Masafumi (2008)


HONTOU NI ATTA KOWAI HANASHI VOL.11 YAMI SITE, aka Dark Site
ほんとうにあった 第十一夜 怖い話 闇サイト
Année : 2008
Genre : inter(pas)net
Production : Broadway
Réalisation : Yamada Masafumi
Avec : Yabe Miki, Tani Asami, Andô Seiko, Igarashi Nobuhito, Hosoe Yuuko


携帯サイト
Une jeune femme, qui se sent harcelée au bureau, inscrit le nom de son patron sur un site internet promettant la mort aux gens ainsi désignés…et la malédiction va effectivement frapper…

不動産サイト
Après avoir trouvé un appartement à louer sur un étrange site internet, une jeune femme va être le témoin de curieux phénomènes…

人間売買サイト
Afin de faire une blague à sa petite amie, un jeune homme achète un bras humain en ligne, et le fait livrer directement à l’adresse de l’intéressée. Il ignorait que quelqu’un allait venir réclamer son membre manquant…

自殺サイト
Un forum internet permet aux gens souhaitant se suicider de se regrouper, afin de mettre fin à leurs jours au même instant. Un otaku en profite pour s’inscrire dans un groupe, juste pour s’amuser. Il apprend rapidement que les autres membres sont allés au bout de leur morbide idée.

動画サイト
Alors qu’elle regarde une étrange vidéo en ligne, une jeune femme s’aperçoit qu’il s’agit en fait de son appartement, filmé en direct…et pourtant après vérification, aucune caméra ne semble dissimulée dans les lieux !

Les séries horrifiques japonaises se suivent et se ressemblent hélas trop souvent. Pour se démarquer un peu de la concurrence, certains producteurs tentent des compilations à thème : le téléphone portable, les écoles ou bien encore Internet. L’idée est plutôt bonne et c’est tout naturellement que j’ai craqué sur ce DTV après en avoir découvert le pitch : cinq histoires courtes contant les mésaventures de jeunes Japonais aux prises avec d’horribles phénomènes internet. Et à force de partir à la pêche (à la on-line) pour trouver des titres intéressants, on finit toujours par avoir d’heureuses surprises (même si ici on pouvait un peu s’y attendre, puisque le réalisateur est également responsable du très correct REAL KIMODAMESHI).

YAMI SITE constitue donc un excellent petit divertissement dans son genre (yahoo ! s’écrient les amateurs d’épouvante). Si quelques effets tombent malgré tout à plat, la plupart des histoires parviennent à tirer leur épingle du jeu en proposant des idées originales (la chute du deuxième segment) ou habilement recyclées (les suicidés qui reviennent pour vous hanter, le site internet où vous pouvez voir l’intérieur de votre appartement en train d’être filmé…). Pour peu que vous ne vous attendiez pas au film d’épouvante du siècle, vous devriez donc passer un bon moment…un brin angoissant.

Oli :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A good director
+ An original mix of Internet-ghosts stories
+ Not as scary as the best movies of this genre, but interesting enough

– Do not expect a big budget movie with CGI and great actors

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s