Final Fantasy: The Spirits Within, Sakaguchi Hironobu et Sakakibara Moto (2001)


FINAL FANTASY: THE SPIRITS WITHIN, aka Final Fantasy : les créatures de l’esprit
ファイナルファンタジー: The Spirits Within
Année : 2001
Genre : esprit (du jeu vidéo) es-tu là ?
Production : Square Enix
Réalisation : Sakaguchi Hironobu et Sakakibara Moto
Voix : Ming-Na, Alec Baldwin, Ving Rhames, Steve Buscemi, James Woods, Donald Sutherland, Keith David, Peri Gilpin, Jean Simmons, Matt McKenzie


En 2065, la Terre est envahie par une race extraterrestre, et les humains survivants se sont retranchés dans diverses cités protégées par des champs de force.
A New York la crise bat son plein : alors que les extraterrestres paraissent de plus en plus nombreux et que la vie recule chaque jour d’avantage face à eux, deux clans s’affrontent. Le Général Hein est un fervent partisan de l’attaque frontale et souhaite utiliser le terrifiant canon orbital ZEUS afin de mettre un terme à la guerre. Deux scientifiques, le Dr. Sid et la jeune Aki Ross, pensent au contraire que cette attaque risque tout autant d’endommager les envahisseurs que la Terre, et en particulier l’esprit de cette dernière, que le Dr. Sid a baptisé «Gaia».

THE SPIRITS WITHIN fut un retentissant échec critique et public lors de sa sortie en salles…à tel point qu’il plongea la compagnie Square Enix dans une véritable crise financière. Si on peut comprendre que les amateurs du jeu vidéo FINAL FANTASY se soient détournés du projet (qui n’a qu’un lointain rapport avec la franchise), il est par contre plutôt injuste que le spectateur lambda ait également boudé le film.

Tout d’abord parce que, techniquement, THE SPIRITS WITHIN est une vraie réussite (en 2001, visuellement c’était un choc-obo). Bien évidemment les personnages sont beaucoup trop rigides et les mouvements des lèvres ne sont pas naturels, mais pour le reste on en prend plein les mirettes. Ensuite, il faut bien avouer que le spectacle se révèle tout à fait honorable. Certes, THE SPIRITS WITHIN pioche dans un peu tous les films classiques de la SF (on a même droit à un clone de Vasquez dans ALIENS) mais le rythme et les morceaux de bravoure sont bien présents.

Mais voilà bien le problème majeur de FINAL FANTASY : tout le monde en attendait monts et merveilles, et Square Enix s’est « contenté » de travailler la forme en lissant simplement un fond marqué au fer rouge du sceau de l’inspiration américaine. Dans sa seconde partie, le film bascule heureusement dans un univers mystico-écologique certes plus « jeux vidéo » et japonais que le reste du film, mais qui relève davantage de l’imbroglio trafiqué à la va-vite que d’autre chose…

Mon plus gros regret demeurera toujours l’absence de réelles références à la célèbre franchise FINAL FANTASY. Heureusement, Square Enix remettra les pendules à l’heure quatre années plus tard avec le majestueux ADVENT CHILDREN.

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ Technically, the movie is very good
+ Action, space and aliens: good entertainment
+ Not a bad movie: it did not deserve such a failure all over the world

– Too international
– Where are the references to the video game?
– The animation of the humans is too rigid

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Anime, Aventure, Science-Fiction, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s