Loft, Kurosawa Kiyoshi (2005)


LOFT
ロフト
Année : 2005
Genre : loft for dead
Production : Geneon / NTV
Réalisation : Kurosawa Kiyoshi
Avec : Nakatani Miki, Toyokawa Etsushi, Nishijima Hidetoshi, Adachi Yumi, Suzuki Sawa, Katô Haruhiko, Osugi Ren


Une romancière en manque d’inspiration et touchée par un mal étrange décide de se ressourcer quelque temps à la campagne. Sur place, elle sera rapidement intriguée par le comportement de son nouveau voisin. Se pourrait-il qu’il s’agisse d’un assassin ?

Cet homme, en fait, ne cache pas un cadavre. Mais une momie vieille de mille ans.

Casting réussi, ambiance inquiétante, réalisation faussement épurée qui confine parfois à la poésie filmée, apparitions fantomatiques bien dosées, LOFT a visiblement tout pour plaire. Kurosawa y filme une nouvelle fois son idée de la solitude, sombre et pesante, et ses esprits malins ne sont pas là pour effrayer mais plutôt pour décupler cette sensation de vide dans des vies oubliées, voire quasiment à la dérive.

Il en va ainsi de l’existence de Makoto, qui ne parvient même plus à faire le tri entre ses souvenirs et ses rêves torturés. Le spectateur se retrouve alors plongé à son tour dans cette irréalité cauchemardée, sans plus savoir à quel sein se vouer. Qui sortira du Loft en premier ? Un cadavre, un homme à l’imagination déformée, une momie, un fantôme, une romancière, un assassin…voire peut-être plusieurs assassins ?

Hélas, à force de multiplier les intrigues sans pour autant totalement convaincre, Kurosawa en vient à perdre le spectateur… et je ne parle pas de cette fin qui n’en finit pas…

Au final il est bien difficile de se passionner pour un récit qui crée trop de distance entre le spectateur et les personnages, dont certaines prises de décision peu crédibles renforceront le manque d’âme du film. On passera alors totalement à coté de l’histoire d’amour, on oubliera quelques intrigues secondaires (le roman mystérieux) et, pire, on se fichera totalement du destin des différents protagonistes. Pour un peu, on en sortirait presque endormi…voire embaumé.

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A great director, beautiful scenes and a fantastic cinematography
+ Mysteries…
+ Good actors

– Too many plots…and a few of them are forgotten by the director during his movie!
– Not so exciting

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Loft, Kurosawa Kiyoshi (2005)

  1. Michix dit :

    J’avais eu à peu près la même impression décevante : récit avec énormément de longueurs, plusieurs intrigues entrecroisées, histoire d’amour dont on se demande ce qu’elle vient faire là … Un des (rares) échecs de Kurosawa. Je me demande d’ailleurs quand Kurosawa nous sortira un prochain film (rien depuis 3ans).

    • Oli dit :

      Pour l’anecdote inutile, je l’ai croisé par hasard dans la rue il y a quelques mois de cela, il était tout seul et cherchait une salle de conférence, l’air complètement perdu. La prochaine fois que je le croise je lui transmettrai ta question🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s