Geisha vs Ninjas, Ohara Gô (2008)


GEISHA VS NINJAS, aka Geisha versus Ninjas, aka Geisha Assassin
芸者VS忍者
Année : 2008
Genre : katana que l’amour…
Production : Ohara Bros / Jolly Roger
Réalisation : Ohara Gô
Avec : Tsukui Minami, Kanai Shigeru, Nomura Masaki, Nagasawa Nao, Ohkubo Taka, Hakuzen Satoshi, Kurimoto Shuji, Sakai Kaori, Yuki Yasutaka, Kai Makoto, Kawamoto Naohiro, Kawamoto Kôji, Shibata Ainosuke, Miyano Uran, Ôta Yasuomi


Période Edo.
Kotono, une geisha, provoque en duel l’homme ayant assassiné son père. Des ninja aux étranges pouvoirs vont alors se dresser sur son chemin. Et Kotono, à force de défier les ombres, rouvrira une plaie bien douloureuse…

Ohara Gô (chorégraphe de SHAOLIN BABA et ONECHANBARA) frappe encore ! Cette fois-ci il réalise entièrement le film, intitulé sobrement GEISHA VS NINJAS. Ohara Gô derrière la caméra, c’est Minamitsuji Fumihito qui se colle aux chorégraphies. Ce dernier a travaillé sur quelques cascades de REAL ONIGOKKO, de  SHAOLIN SHÔJO et surtout de l’excellent ONECHANBARA. Malgré tout Ohara Gô demeure action director, et il n’y a aucun doute sur son emprise technique sur les combats du film.

Des combats qui, justement, occupent la majeure partie des (d)ébats de GEISHA VS NINJAS, ce long-métrage n’étant en réalité qu’une succession de rencontres avec des personnages hauts en couleurs, chacun doté de techniques martiales très particulières. Si l’histoire de vengeance n’est donc qu’un prétexte, il convient malgré tout de signaler que son dénouement (en forme de petit twist du pauvre) demeure assez agréable.


Ci-dessus : vous attendiez-vous à démons et merveilles ?

Avant que certains ne s’amusent à détruire le film qui nous intéresse ici, je tiens à préciser une chose : GEISHA VS NINJAS est avant tout destiné au marché DTV japonais, et ne s’adresse pas à d’autres personnes que les amateurs de séries B (voire Z) qui aiment se détendre devant des films improbables mais bourrés de bonnes intentions. Alors oui, GEISHA VS NINJAS est un film relativement pauvre, et ce que l’on voit à l’écran est absolument incomparable avec les films d’action hongkongais ou thaïlandais du moment. Mais que voulez-vous… Donnie Yen et Tony Jaa n’étaient pas libres pour se rendre sur le plateau !

Plus sérieusement, le film de Ohara Gô est assez décevant. La galerie de personnages étranges (indispensable à un film de ce genre) n’est pas une franche réussite et les scènes d’action (très nombreuses) parviennent à de rares moments à nous faire oublier le coté fauché de l’ensemble…mais le plus souvent les multiples artifices dont use et abuse Ohara Gô ne suffisent pas (surtout quand il en rajoute des tonnes alors qu’il n’en a pas les moyens, voir la malheureuse scène du bullet time pour s’en convaincre).

Malgré tous ces défauts, ne comptez pas sur moi pour descendre en flèche (voire en shuriken) un petit film réalisé avec des bouts de ficelle et beaucoup d’amour. La progression de la petite geisha de choc et de charme rappelle agréablement quelques jolies réussites du genre et l’actrice principale, grâce à son dynamisme, se révèle assez crédible dans l’ensemble. Moi j’attends donc la suite des aventures de ce réalisateur décomplexé…qui, il est vrai, se prend encore parfois les pieds dans les câbles (de ses combats aériens).

Go, Ohara, Go !

Oli :

________________________________________

Quick Review in English:

+ The fights come from Ohara Gô, this is his first movie as a director
+ Only action
+ If the story is very simple, the end is not so bad
+ Not much money for sure. So I really respect all the efforts that have been done there

– The bad guys don’t have much charisma
– Ohara Gô have done better as action director
– When you don’t have the money of a big production, don’t even try to do a bullet time
– For, and only for V-Cinema lovers

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Arts martiaux, Aventure, Chanbara, Fantastique, Jidai-geki, V-Cinema, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Geisha vs Ninjas, Ohara Gô (2008)

  1. Rick dit :

    Tout à fait d’accord, si certains trucs ne sont pas passés pour moi (les bruitages bien abusés lors des ralentis et le twist final justement, gnan gnan au possible), le reste m’a plus que divertit, les combats sont parfois franchement sympas (contre les 3 ninjas, j’ai adoré, où alors le combat contre le mec qui se termine à mains nues), l’actrice est convaincante, je n’en demandais pas plus, j’ai aimé, c’est passé vite.

  2. Ghidorah dit :

    En matière de série-Z japonais dans la lignée des « Lady Ninja  » je trouve celui-la excellent. Malgré les défauts mentioné dans ta chronique, les combats (qui sont l’essentiel du film) sont excellent (elle sait se battre la petite!) et le film ne tombe jamais dans l’érotisme à deux balles.

    Moi j’ai adoré!

  3. Rick dit :

    Tout à fait d’accord avec Ghidorah, encore meilleur si on le compare par exemple à la bien trop longue saga des Lady Ninja Kasumi (5 épisodes je crois?).

  4. Ghidorah dit :

    Ils en sont a 8 ou 9 je crois, mais passé le 5 il n’y a malheureusement plus de sous-titre disponibles…
    (parce que même si c’est plutôt nanar, je les regarde quand même!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s