Honto ni atta kowai hanashi, Tsuruta Norio (2009)


HONTO NI ATTA KOWAI HANASHI
ほんとにあった怖い話
Année : 2009
Nombre d’épisodes : 2
Genre : drama horrifique
Production : Fuji TV
Réalisation : Tsuruta Norio
Avec : Ohashi Nozomi, Ohara Masato, Miyura Mayu, Yoshitaka Yuriko, Hirata Kaoru, Koyanagi Yukimi


憑かれた森 : un père de famille se perd en voiture, au milieu d’une forêt dont tous les sentiers se ressemblent. Sa petite fille sera la première à comprendre que, malgré les multiples chemins qu’ils ont utilisés jusque là, ils ne font que passer et repasser au même endroit… Le père va alors se décider à demander son chemin…à un groupe de personnes extrêmement étranges…

血ぬられた旅館 : deux copines louent un ryokan pour presque rien. Une fois dans les lieux, elles comprennent rapidement pourquoi elles ont payé aussi peu cher : l’une des chambres est en effet laissée complètement à l’abandon… La nuit venue, un bruit étrange émergera de ladite chambre…

Le très sérieux Tsuruta Norio, qui avait déjà signé la saison d’été 2008 de la célèbre série HONTO NI ATTA KOWAI HANASHI, rempile pour ces deux épisodes diffusés lors de l’hiver 2009 (en février). Comme toujours à la télévision japonaise, le drama est ravagé par de nombreuses publicités et par des interventions (longues) d’idoles qui pleurent de peur ou de Inagaki Goro (membre du groupe SMAP) qui fait mine d’être surpris (aux cotés de gamins à baffer) devant de mauvaises photos censées montrer des fantômes (merci Photoshop).

Heureusement, les courts drama valent souvent le détour et font passer la douloureuse pilule des idoles débiles et des publicités envahissantes. Ces deux épisodes sortant exceptionnellement l’hiver ne dérogent pas à la règle et sont réalisés avec beaucoup de savoir-faire par un habitué du genre. Le premier épisode met en scène une famille perdue en pleine forêt, la voiture ne faisant que passer et repasser toujours au même endroit. Outre la chute géniale (ces êtres étranges qui se promènent en forêt ont un lien étroit avec les légendes japonaises), il convient de noter que l’ambiance est inquiétante au possible. Une réussite totale, jusque dans le casting puisque les producteurs ont réussi à faire signer Ohashi Nozomi, petite fille que je trouve absolument insupportable (la chanson de PONYO, c’est elle) mais qui est visiblement très aimée au Japon (pour preuve le nombre incroyable de show télé dans lesquels elle est apparue). Une star en herbe en quelque sorte…d’ailleurs ses parents, sans doute très contents, ne doivent pas se faire prier pour reprendre en chœur la célèbre chanson : «Ponyo Pognon, sakana no ko, aoi umi kara…».

La deuxième histoire se déroule dans un ryokan…bien évidemment hanté. Vous avez sans doute déjà tous fait ce cauchemar très réel où, les yeux grands ouverts, vous voyez un être étrange se diriger vers vous sans pouvoir faire le moindre mouvement… Et bien ici le réalisateur Tsuruta Norio reprend cette idée à l’identique, et propose un climax assez terrifiant (pour un drama), ainsi qu’une révélation finale très bien trouvée.

Deux histoires courtes qui offrent un condensé de ce qui se fait de mieux en terme d’ambiance et de mise en scène pensées pour le format drama. A ne pas manquer si vous avez l’occasion de les visionner.

Oli :        
Yasuko :

__________________________________________

Quick Review in English:

+ Tsuruta Norio as a director
+ The first story is really great and original (about a specific Japanese legend)
+ The second story is not original at all but really scary, and the ending is really good

– Only two stories!

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Honto ni atta kowai hanashi, Horreur, Télévision, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s