Street Fighter IV: aratanaru kizuna, Kanai Jirô (2009)


STREET FIGHTER IV: ARATANARU KIZUNA, aka Street Fighter 4
STREET FIGHTER IV  新たなる絆
Année : 2009
Genre : Street Fighter se met en 4
Production : Capcom / Studio 4°C
Réalisation : Kanai Jirô
Voix : Takahashi Hiroki, Kishi Yuji, Orikasa Fumiko, Yasumoto Hiroki, Sawashiro Miyuki, Hukuen Misato, Sonozaki Mie, Ohtsuka Akio, Taketora, Suwabe Junichi, Ohki Tamio, Takahashi Kenji, Matsuda Takayuki, Sato Yudai, Chijiwa Ryusaku, Yasushi Yurino, Genda Tessyo, Naya Rokuro


Ryu va se retrouver malgré lui au centre d’un complot biologique… Heureusement Cammy, Ken, Guile, Chun-Li et Sakura ne vont pas tarder à intervenir.


Ci-dessus : il se Ryu à l’attaque !

A l’occasion de la sortie du jeu Street Fighter IV sur PS3 et Xbox 360 le 12 février 2009 au Japon, la plupart des magasins de l’archipel ont offert aux différents acheteurs du titre le DVD d’un anime basé sur l’univers du dernier-né de l’écurie Capcom, censé servir d’introduction audit jeu (j’ignore si ce DVD est également fourni gratuitement en Europe). Détail extrêmement alléchant qui n’aura pas échappé à l’amateur éclairé de japanime : le célèbre (et talentueux) Studio 4°C a été chargé de la réalisation de ce petit film (d’une durée d’une heure environ). Kanai Jirô, ici crédité en tant que réalisateur, a ainsi déjà participé à des projets prestigieux comme MIND GAME ou encore THE ANIMATRIX, au titre de key animator. Techniquement d’ailleurs, STREET FIGHTER IV se révèle à la hauteur, même s’il ne flirte pas avec les sommets du genre (à dire vrai les visages des personnages secondaires se ressemblent un peu tous, et de manière générale ils sont peu expressifs).


Ci-dessus : Chun lit

Correctement réalisé, et qui plus est proposé gratuitement pour l’achat du jeu vidéo, il est assez difficile de dire du mal de ce court anime. Et pourtant…en étant parfaitement objectif, il faut bien reconnaitre que l’on s’ennuie la plupart du temps. Les trente premières minutes se révèlent ainsi beaucoup trop molles pour passionner (mettre en avant quelques personnages de l’univers Street Fighter pourquoi pas, mais ceux-ci manquent quand même cruellement de profondeur). La fin de l’anime relève heureusement un peu la barre, mais les combats demeurent malgré tout assez rares, et quand ils surviennent enfin c’est pour afficher un manque flagrant d’inspiration dans les chorégraphies (quitte à réaliser un anime, autant tenter des choses folles comme dans NINJA SCROLL ou encore FF VII ADVENT CHILDREN). Ce manque criant d’originalité est d’autant plus regrettable que le Studio 4°C a également été chargé de la mise en scène de quelques cut-scenes dans le jeu vidéo, et que celles-ci sont tout simplement monstrueuses d’un point de vue technique et prise de risque artistique (l’intro, essentiellement).

Si l’initiative de Capcom est hautement sympathique, puisque la gratuité est une chose qui se fait rare aujourd’hui (n’oubliez pas que les costumes additionnels des héros du jeu seront accessibles…en les achetant sur Internet !), STREET FIGHTER IV ARATANARU KIZUNA n’en demeure pas moins décevant. Quand on adapte un jeu de castagne, autant essayer de mettre le paquet sur les combats et soigner les chorégraphies, non ? Et puis de toutes les façons, les puristes préfèreront le film précédent (STREET FIGHTER 2), pour sa scène de douche mythique avec Chun-Li !

Oli :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A talented animation Studio gives life to legendary characters from the video game
+ The story takes place just before the events that will be told in the game
+ It’s free, with the video game (very good idea)

– Almost no fights at all…and those fights are so simple…so boring…
– The animation is just correct
– No shower scene with Chun-Li…

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Anime, Arts martiaux, Fantastique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s