Yûrei VS uchûjin 01, Shimizu Takashi et Toyoshima Keisuke (2002)


YÛREI VS UCHÛJIN 01, aka Ghost vs Alien 01
幽霊vs宇宙人01
Année : 2002
Genre : farces et attrapes (nigauds)
Production : Shaiker
Réalisation : Shimizu Takashi et Toyoshima Keisuke
Avec : Ôkuni Chiona, Yamanaka Takashi, Shimomura Daisuke


Kaidan kochi wo minaide :
Persécuté jusque dans les toilettes par un fantôme effrayant, un jeune homme va décider de ne pas fuir et de privilégier le dialogue.

Boku no uchûjin :
Un homme persuadé que les extra-terrestres existent prie le ciel chaque jour afin que ceux-ci lui envoient un signe. Au même moment, une jeune femme sur le point de se jeter du dernier étage d’un immeuble voit une valise venue du ciel s’écraser à ses pieds. A l’intérieur : un curieux bébé…

Prenez deux réalisateurs spécialisés dans l’horreur (Shimizu Takashi et Toyoshima Keisuke) et lancez les dans un délire à base de fantômes et d’extra-terrestres, mélangez le tout avec des costumes ridicules et des effets spéciaux en carton pâte et vous obtenez la franchise GHOST VS ALIEN, qui compte en tout trois épisodes. Autant vous le dire de suite : seul le troisième opus mérite vraiment le détour. Il est en effet plus soigné et plus amusant. On rigole quand même à plusieurs reprises, dans GHOST VS ALIEN 01…surtout dans le chapitre réalisé par Shimizu Takashi. L’histoire commence comme un banal récit horrifique (assez efficace d’ailleurs), jusqu’à ce que le personnage principal, attaqué par un fantôme aux longs cheveux noirs, décide d’inviter ce dernier à boire un verre en lieu et place de fuir en criant d’effroi…et pour l’anecdote oui, il finira par trinquer !


Ci-dessus : Shimizu se fait plaisir, c’est l’épicurien de rappel

Le deuxième chapitre est nettement moins emballant. Deux extra-terrestres à la recherche de leur bébé vont se battre à leur manière…et attention parce qu’ils rossent well ! L’alien femelle a une démarche rigolote, une ou deux scènes font presque sourire mais ça ne va pas chercher plus loin.

GHOST VS ALIEN 01 est donc bel et bien la grosse déconnade annoncée (hélas pas toujours très drôle) signée par deux réalisateurs qui prennent visiblement un grand plaisir à faire n’importe quoi et à se moquer d’eux-mêmes.

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ Shimizu is having fun, just fun. Like a child
+ The first short movie is funny enough to entertain, a good parody of ghost movies

– Very cheap and stupid, don’t expect a real movie or anything serious

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, Fantômes, Science-Fiction, V-Cinema, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s