Beach Volleyball Detective Stop! Terrolympic, Yoshiyuki Yumi (2008)


BEACH VOLLEYBALL DETECTIVE – STOP! TERROLYMPIC, aka Beach Volleyball Detective Series 2, aka Beach Volleyball Dick 2
ビーチバレー刑事 テロリンピックを阻止せよ
Année : 2008
Genre : jeu, sexe et match
Production : Ace Deuce Group
Réalisation : Yoshiyuki Yumi
Avec : Ogura Haruka, Okada Mayuka, Yabe Miki, Fujii Toshikiyo, Ikeda Michiru, Inami Tomoko, Nakatani Risa, Nakatake Rui


Les bikinis contre-attaquent !
Après avoir essuyé une cuisante défaite contre la très pulmonaire équipe chinoise de beach volley, Wakana et Asada, deux fliquettes infiltrées (hélas pas par moi), vont repartir à l’assaut de mystérieux terroristes…

BEACH VOLLEYBALL DETECTIVE – STOP! TERROLYMPIC est la suite de  BEACH VOLLEYBALL DETECTIVE – A WAY TO BEIJING. Aussitôt dit, aussitôt fesse :  les deux titres ont en réalité été tournés en même temps et sont parfois même composés de plans identiques. On retrouve donc exactement les personnages du premier opus dont la petite idole en chef Ogura Haruka (déjà vue dans BIRTHDAY MAIL par exemple). Les fliquettes vont ici prendre leur revanche sur l’équipe chinoise à grands coups d’attaques spéciales mais aussi défier les équipes indienne et russe sous un déluge de CGI ridicules ou de blagues débiles. Au rayon des nouveautés, on apprendra rapidement qu’une taupe a infiltré la team japonaise (qui n’est, hélas, pas taupe-less), on aura aussi droit à quelques clins d’œil à SHAOLIN SOCCER.


Ci-dessus : une fonctionnaire de polisse (les ongles)

Si la magie opérait sans contestation possible avec le premier épisode (parce qu’il était court), il faut bien avouer que rempiler pour une heure supplémentaire peut s’avérer être un exercice un brin difficile (pour un esprit sain). On appréciera sans doute davantage cette suite si on ne la voit pas dans la foulée du premier épisode.

Idoles sexy, dialogues risibles, actrices inexistantes, bikinis à foison, rencontres sportives improbables…oui c’est désormais certain, le bitch volley est devenu une réalité !

Oli :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ As funnily stupid as the first part
+ The CGI are so cheap…it’s hilarious
+ The bitch volley is born!

– You may use a break time between the 1st and the 2nd part: it’s dangerous for the brain

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, V-Cinema, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s