Kappa no ku to natsu yasumi, Hara Keiichi (2007)


KAPPA NO KU TO NATSU YASUMI, aka Summer Days with Coo, aka Un été avec Coo
河童のクゥと夏休み
Année : 2007
Genre : monstre usité ?
Production : Shochiku / Dentsu / Sony Music / TV Asahi
Réalisation : Hara Keiichi
Voix : Tomizawa Futo, Tanaka Naoki, Nishida Naomi, Nagira Kenichi, Yokoyama Takahiro


Un jeune kappa se réveille de nos jours…après avoir sommeillé pendant plus de 100 ans. S’il garde encore en lui les traces du meurtre de son père par des humains, il va néanmoins se lier d’amitié avec une famille de Tokyo.

Le kappa est peut-être le yōkai le plus célèbre du Japon : cet animal légendaire, dérivé de la tortue, ne jouit pas d’une réputation très amicale. Bien qu’il ne soit pas considéré comme le monstre le plus dangereux de l’archipel, il peut attaquer sauvagement l’homme lorsque celui-ci le met en colère. Ses techniques de combat sont diverses, et quelques unes sont ici illustrées avec humour : lutte ou encore pet très odorant. Vous l’aurez compris, dans le film qui nous intéresse le kappa est plutôt représenté de manière kawaii et sucrée. Le ton du récit même penche considérablement vers les bons sentiments les plus collants, sans pour autant jamais sombrer dans la comédie ridicule.

Malgré tout cela, KAPPA NO KU TO NATSU YASUMI révèle de bonnes surprises. Ainsi le film propose parfois un peu de noirceur, puisque le petit Kappa culpabilise suite à la disparition de son père (normal, le tort tue), et que deux personnages décèdent violemment. Bien évidemment on n’échappera pas à quelques scènes larmoyantes mais celles-ci ne sont pas trop exagérées et passent plutôt bien. Les amateurs de légendes japonaises seront également heureux de retrouver un kappa au centre du récit (un ou deux autres yōkai font également une apparition -notamment la petite Zashiki Warashi), de plus la direction de l’histoire en surprendra plus d’un (notre kappa pourrait-il devenir une star de la télé ?!).

Pour folklore les débats, j’ajouterai simplement qu’il s’agit d’un bon film, qui passe sans doute à coté de quelque chose de plus grand…car tout cela dure trop longtemps (plus de deux heures !) : si on ne s’ennuie pas vraiment, la mélancolie de KAPPA NO KU TO NATSU YASUMI peine un peu à passionner sur la durée…

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A story about one of the most famous (and one of my favourite) yōkai in Japan
+ Simple but very nice story, with a few good surprises
+ Sometimes it’s pretty dark: actually it’s more a dramatic story than a comedy

– Too long (more than 2 hours!)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Anime, Drame, Fantastique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s