Inagawa Junji no anata no tonari no kowai hanashi – haru no kai, Kaneda Takashi (2004)


INAGAWA JUNJI NO ANATA NO TONARI NO KOWAI HANASHI – HARU NO KAI
稲川淳二のあなたの隣の怖い話 春の怪
Année : 2004
Genre : serial conteur
Production : Museum
Réalisation : Kaneda Takashi
Avec : Inagawa Junji, Mitsuya Yoko, Kinoshita Hoka, Namiki Shirou


Le célèbre raconteur d’histoires Inagawa Junji nous conte trois récits étranges s’étant déroulés à Tokyo. Un bâtiment au deuxième étage condamné, un passage à niveau prétendument hanté et, enfin, un bar dont les ombres n’ont plus rien d’humaines…

Inagawa Junji est une célébrité au Japon. Il n’est certes pas champion du monde de baseball comme Ichirô ou encore star de la télé-comédie comme Matsumoto Hitoshi, mais en matière d’histoires effrayantes, il n’a aucun concurrent au Pays du Soleil Levant. Ainsi depuis des années il raconte ses histoires dans son style si particulier. Dans des drama à la télévision, en DTV ou dans des show télé (parfois en Live). Les contes horrifiques trouvent toujours preneurs au Japon, et parfois ceux-ci sont mis en scène de manière minimaliste avec le raconteur simplement assis sur sa chaise. Dans d’autres cas, le raconteur en question se contente d’introduire des films ou des courts-métrages…et c’est le cas dans la célèbre série qui nous intéresse ici.

Sur les trois histoires proposées (qui datent du printemps 2004), deux sont plutôt réussies. Le ratio est donc assez bon. Un étage condamné, un ascenseur qui ne s’arrête jamais au deuxième palier…et quelques apparitions fantomatiques classiques mais efficaces. Un passage à niveau hanté et des journalistes venus pour tourner un reportage sans y croire…jusqu’à la terrible chute qui les fera tous basculer dans l’étrangeté.

Si on oubliera rapidement le dernier segment (un bar habité chaque soir par une revenante différente), le spectacle se révèle malgré tout très plaisant dans son ensemble. S’il est définitivement très compliqué de faire un choix dans les innombrables DVD horrifiques proposés au Japon, le raconteur Inagawa Junji nous rappelle très souvent qu’il ne faut pas encore l’enterrer. Avec la session printanière HARU NO KAI, il remet donc une nouvelle fois les conteurs à zéro !

Oli :

_______________________________________

Quick Review in English:

+ As always with this DVD collection, Inagawa Junji introduces the stories with style
+ The first two stories are really good

– But not original at all

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s