Damned Files 7, Shichiji Yukihisa (2003)


DAMNED FILES 7
ダムド・ファイル7
Année : 2003
Genre : Horror drama
Production : Nagoya Broadcasting Network
Réalisation : Shichiji Yukihisa
Avec : Shoujo Saaya, Taniguchi Kyoko, Matsuzawa Kazuyuki, Nakamura Kumi, Hoshino Akiko, Touyama Toshiya, Nakamura Yuri, Matsushige Yutaka


FILE NO. 0025 : Yûrei danshi
Une jeune fille aperçoit de plus en plus fréquemment des êtres étranges, au sein même de l’appartement de ses parents…mais ces derniers refusent de la croire.

FILE NO. 0026 : Kimono
Depuis qu’elle a acheté un luxueux kimono d’occasion, une mère de famille a un comportement étrange. Sa fille ne la reconnaît plus.

FILE NO. 0027 : Valentine’s Day
Une amante éprouvée qui se découpe les ongles pour les fondre dans les chocolats qu’elle souhaite offrir à son petit-ami… non décidément, la Saint Valentin n’est pas pour tous une fête de tout repos pour tout le monde !

Ce septième saut dans l’horreur télévisuelle des DAMNED FILES est un excellent cru (même s’il n’y a que 3 épisodes au lieu des 4 habituels : ça sent la fin…). La File No.25 est ainsi l’un des tout meilleurs épisodes de la série. Cette histoire de maison hantée met vraiment mal à l’aise, et ce malgré ses thèmes vus et revus un nombre incalculable de fois dans d’autres films ou séries. Quelques scènes nocturnes et cauchemardesques m’ont rappelé des rêves que je fais de temps en temps (dont un la veille du visionnage !), je ne pouvais donc pas rester insensible. Vous savez bien de quoi je parle : ces rêves étranges où, lorsque vous vous réveillez, vous ignorez si vous êtes encore endormi ou en bel et bien éveillé…


Ci-dessus : une maniaque en pleine manucure de désintoxication

L’épisode du kimono se révèle également intéressant et l’actrice incarnant la mère de famille obsédée est pour beaucoup dans la réussite de cet opus. L’histoire reprend une légende japonaise tenace, voulant que les kimono qui passent de main en main traînent aussi avec eux les âmes de leurs propriétaires défunts…

La dernière File est un peu plus quelconque, mais quelques scènes d’arrachage d’ongles devraient ravir celles et ceux qui regrettent que la série ne sombre pas plus souvent dans la violence !

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ The spirit of the Nagoya’s drama is still there
+ The File 25 is scary (you wake up after a nightmare, but you’re not sure to be awake)
+ The File 26 is about the (scary) common legend of haunted kimonos…
+ The File 27: would you like to have the nails of your girlfriend in your Valentine’s Day chocolates ?

– The last File has some good violence scenes, but is not really interesting

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Damned Files, Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s