Chameleon, Sakamoto Junji (2008)


CHAMELEON
カメレオン
Année : 2008
Genre : rapt-ile
Production : Toei / Central Arts
Réalisation : Sakamoto Junji
Avec : Fujiwara Tatsuya, Mizukawa Asami, Shioya Shun, Toyohara Kosuke, Hagiwara Masato, Kishibe Ittoku, Hiraizumi Sei, Inuzuka Hiroshi, Tani Kei, Kato Haruto, Emoto Tasuku, Machida Shion, Namioka Kazuki, Nishi Kouichiro, Park Sohee, Sugata Shun


Parce qu’ils ont été témoins d’un kidnapping, un petit groupe d’arnaqueurs va être pris en grippe par des yakuza…qui finiront par se déchainer…

On passe un peu par tous les états, durant le visionnage de ce CHAMELEON… Les personnages ne sont pas attachants, ils sont laids (pour la plupart) et il ne se passe pas grand chose durant la majeure partie du récit. On suit alors les pérégrinations des jeunes arnaqueurs en zieutant négligemment l’heure qui défile lentement…

Pourtant, la réalisation s’avère plutôt bonne, la photographie a une âme et le réalisateur parvient à créer une ambiance quasi indéfinissable, proche du surréalisme (c’est grâce à CHAMELEON que Sakamoto Junji fut désigné pour signer ZATOICHI THE LAST). Aussi on se fait violence, on s’accroche et on va jusqu’au bout de l’histoire.

Alors certes le personnage principal est antipathique, mais l’ambiance étrange et trois quatre scènes d’action bien fichues-dont une petite course poursuite en voiture- rattrapent le tout. A noter que le style de close-combat « n’importe-nawak » de Fujiwara Tatsuya est volontairement un peu ridicule mais franchement efficace. Le final, lorsque notre anti-héros se transforme en nettoyeur sous acides (c’est un camé, Léon), réserve une nouvelle fois son lot de surprises et de plans un brin déstabilisants.

Un film qui ne ressemble à aucun autre et qui possède une identité propre, même s’il n’est pas globalement bon, ne peut être foncièrement mauvais. A voir donc, pour se forger son propre avis… Moi je sais pas encore si j’ai détesté ou apprécié ce CHAMELEON. C’est sans doute plutôt bon signe.

Oli :        
Yasuko :

__________________________________________

Quick Review in English:

+ Original…interesting cinematography and good filmmaking
+ Very weird atmosphere…dirty characters…
+ A few good scenes, especially near the end of the movie
+ An original movie cannot be really bad

– Most of the time…it’s boring
– Ok, it’s original to do a movie about dark and uninteresting characters…but…
– It’s difficult to watch!

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Thriller, Yakuza, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s