Hana no Asuka gumi: Neo! , Tsurita Yutaka (2009)


HANA NO ASUKA GUMI: NEO!
花のあすか組 NEO!
Année : 2009
Genre : lycée haine
Production : Museum
Réalisation : Tsurita Yutaka
Avec : Takayama Yûko, Sano Miku, Kurauchi Sari, Takaguchi Mamako, Fukunaga Marika, Kawai Yuu, Serizawa Mizuki, Mashita Reina, Terakado Jumon


Des yakuza ont organisé un trafique de drogue avec l’aide de quelques jeunes filles peu scrupuleuses. La drogue en question, très vivace, pousserait les esprits les plus faibles jusqu’au suicide… Quelques lycéennes, menées par Asuka, vont tenter de mettre un terme à ce terrible fléau.

HANA NO ASUKA GUMI est l’adaptation d’un manga qui a déjà connu son lot de drama, séries, films et assimilés. L’histoire d’une écolière un peu hardcore qui préfère donner des baffes plutôt que s’expliquer. Kuraku Asuka n’est pas vraiment méchante…disons simplement qu’elle est un peu asociale mais, qu’en certaines occasions, son grand cœur se révèle aussi au grand jour.

Bon alors la petite Asuka est censée être une reine de la baston, mais pourtant ici un triste constat s’impose : la castagne…niet ! Pendant près de trente minutes il ne se passe ainsi pas grand-chose, avant que la situation s’envenime un peu pour, au final, aboutir à un combat à base de coups super mous, de boomerangs même pas en plastique mais plutôt en images digitales ratées, et des chorégraphies qui brillent par…leur absence.


Ci-dessus : il bande

L’intrigue était pourtant plutôt marrante (une nouvelle drogue en forme de bonbon qui pousse au suicide) et la première scène assez choquante (une écolière qui se jette d’un toit pour atterrir dans un bain de sang –le sien !). Ajoutez à cela une actrice principale charismatique (qui a du potentiel), plein de styles d’uniformes parce que les étudiantes viennent d’établissements différents (ça plaira aux fétichistes), quelques pestes d’écolières très méchantes (des collège-hyènes) ainsi qu’une jeune actrice secondaire en véritable petit clone de Kuriyama Chiaki, et comme moi vous y croirez pendant au moins cinq minutes…jusqu’à ce que vous compreniez enfin où vous avez mis les pieds… A savoir un film d’action sans action avec quelques combats qui figurent parmi les plus ridicules jamais vus par mes petits yeux meurtris dans une série Z japonaise (et j’en ai vu un paquet).

Oli :        
Yasuko :

__________________________________________

Quick Review in English:

+ The main actress has some charisma
+ One of the schoolgirls looks like a young Kuriyama Chiaki!

– An action movie with almost…no action
– The rare fights are ridiculous
– Boring

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, V-Cinema, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s