Sword Seekers – Katana karumono, Tsuzuki Hiroaki (2008)


SWORD SEEKERS – KATANA KARUMONO, aka Sword Seekers
ソード・シーカーズ ―刀狩るもの―
Année : 2008
Genre : un coup d’épée dans l’eau- cciput ?
Production : Gagausen
Réalisation : Tsuzuki Hiroaki
Avec : Ozaki Usô, Mizuno Miki, Murakami Kenichi, Sato Masa, Ozawa Minako, Matsui Kentaro, Ishigami Ryo, Sugihara Isamu, Katô Tomomi, Yamaguchi Masato, Yoshida Kohei, Miyazawa Ten, Tsukahara Eiji, Kondo Kazumi, Akimoto Tsubasa, Seki Michiko, Okamoto Natsuki, Ôtani Akira, Hayase Kumi, Terada Minori


Après avoir accidentellement renversé la mère de sa petite amie, un jeune homme va se lancer dans des histoires un peu louches afin de dédommager la pauvre femme coincée sur un lit d’hôpital. Il se baptisera ainsi « homme à tout faire », et se verra bientôt confier une étrange mission par une obscure baronne : retrouver trois katana aux vertus prétendument magiques…

Sans le savoir, notre « homme à tout faire » va se lancer dans une aventure violente aux confins du surnaturel…dans laquelle son ex-petite amie, bien heureusement experte en arts martiaux, ne va pas tarder à se retrouver embarquée…

Mizuno Miki qui casse la baraque dans les courts et moyens métrages du réalisateur Tsujimoto Takanori (HARD REVENGE, MILLY), ça commence à donner des idées à un peu tout le monde…hélas, on ne peut pas avoir la chance de toujours bien tomber…

Plombé par une histoire ridicule et qui a oublié que la simplicité était le meilleur atout des productions plus ou moins fauchées, SWORD SEEKERS est, de plus, assez mal équilibré : une première heure où il ne se passe peu ou pas grand-chose, suivie par un final de quarante minutes d’action presque non-stop. Le problème c’est que si le récit et les personnages sont bâclés, l’action ne suit pas non plus vraiment de son coté… En effet la souplesse, le charme et la classe de Mizuno Miki ne peuvent pas suffire sans un coordinateur talentueux derrière. Le chorégraphe de SWORD SEEKERS a ainsi voulu trop en faire à certains moments (on se saute et ressaute trois fois par dessus avant de frapper juste pour l’esthétique), tandis que le plus souvent les coups sont partiellement ratés (ils passent beaucoup trop loin pour donner l’illusion d’être portés). Et…manque de hard-bol, il n’y a quasiment pas de sang ni de morceaux de bravoure susceptibles de réveiller le petit spectateur chloroformé qui sommeille en chacun de nous.


Ci-dessus : c’est lui qui a volé les épées, le marteau piqueur !

Bon allez, maintenant je dois quand même vous avouer que, sur la fin, j’ai trouvé ça rigolo. Le film emprunte en effet le schéma d’un jeu vidéo puisque les héros vont se rendre dans un grand immeuble dans lequel ils vont affronter, un à un, des méchants aux capacités étranges, voire surnaturelles.

Alors certains diront donc de SWORD SEEKERS qu’il s’agit d’un navet. Je n’irai pas jusque là…car vous savez bien que sur ce blog, un film avec Mizuno Miki en sueur qui se bat contre un gros barbu armé d’un marteau géant, on peut difficilement trouver ça totalement dénué d’intérêt.

Oli :        
Yasuko :

Mizuno Miki : portrait

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Mizuno Miki (HARD REVENGE MILLY), is still my favourite Japanese action-actress
+ I’ve seen worst fights than those ones…in very low budget movies
+ After 1h, the movie will start to look like a video game (with the final bosses…)

– Without a good action coordinator, Miki cannot perform miracles
– More simplicity in the story would have been a good idea
– Very stupid story line
– During the first hour, almost nothing happens

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Arts martiaux, Fantastique, V-Cinema, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s