Detroit Metal City, Toshio Lee (2008)


DETROIT METAL CITY, aka DMC
デトロイト・メタル・シティ
Année : 2008
Genre : rock’n drôle (?)
Production : Dentsu / Sony / Toho / Hakusensha
Réalisation : Toshio Lee
Avec : Matsuyama Kenichi, Hosoda Yoshihiko, Akiyama Ryûji, Kato Rosa, Matsuyuki Yasuko, Ayugai Ken, Kato Ryo, Minami, Miyazaki Yoshiko, Ôchi Yôsuke, Okada Yoshinori, Okura Koji, Ôtani Nobuhiko, Takahashi Issei, Suzuki Kazuma, Gene Simmons


Un jeune homme d’une niaiserie presque attachante se lance dans la musique. Amoureux des ballades romantiques et de la pop sucrée, il va se retrouver, un peu malgré lui, leader d’un groupe de death metal…

Après avoir exaspéré une bonne partie des spectateurs du monde entier avec son rôle de L dans DEATH NOTE et sa suite, je pensais me réjouir de pouvoir enfin découvrir Matsuyama Kenichi dans un registre totalement différent. Oui…sauf que cette fois-ci le résultat est encore pire. A dire vrai, entre le personnage de L et celui du leader de DMC, il y a un point commun frappant : les extrêmes. Extrême car avec L l’acteur Matsuyama Kenichi se complaisait dans un non-jeu irritant au possible, tandis qu’avec DMC il cabotine à outrance, à chaque seconde, pour un résultat d’un ridicule implacable.

Vous me répondrez que DMC est à la base un manga complètement déjanté, et je vous dirai alors que pour adapter une telle chose il aurait peut-être mieux valu ne pas chercher à rester trop fidèle. Un manga purement et simplement décalqué à l’identique pour livrer un film de cinéma, je ne vois pas trop l’intérêt. Les codes, les rythmes étant différents d’un support à l’autre…


Ci-dessus : les cons serrent

Le résultat est par conséquent d’un ridicule sans nom. A dire vrai, je ne pense pas avoir vu un spectacle plus insupportable que celui-ci cette année. Les gags sont d’une nullité effarante, le coté manga ne fonctionne jamais (sans parler du fait que les passages un brin hardcores du matériau originel sont bien évidemment passés à la trappe) et les différents acteurs sont complètement paumés dans un cabotinage visiblement mal orchestré par le réalisateur. La malheureuse apparition du chanteur de Kiss (Gene Simmons) à la fin du film pour un duel musical avec DMC est d’ailleurs plus triste qu’autre chose…

Dans le monde de DETROIT METAL CITY, les métaleux sont des dégénérés et les amateurs de pop sucrée sont niais et efféminés. On a connu des raccourcis plus fins. Celles et ceux qui feront l’effort de rester jusqu’au terme du film pourront malgré tout apprécier les petites culottes de la très fade Kato Rosa et surtout celle (plus sexy) de la dévergondée Matsuyuki Yasuko (elle, au moins, possède le minimum de talent requis pour rendre digeste un cabotinage absurde).

DMC est tout simplement un naufrage artistique total. Douloureux pour un cerveau normalement constitué mais aussi pour la bonne santé de vos oreilles (entre la sous-pop de sécurité et le hard rock de bas étage, on aurait pu rebaptiser tout cela en deaf metal).

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ From a mad manga and a crazy anime
+ Gene Simmons appears at the end of the movie
+ Matsuyuki Yasuko (sexy and angry, it’s unusual for her)

– One of the worst movie of 2008
– Matsuyama Kenichi is so ridiculous…what a poor actor…
– The « hardcore scenes » of the manga are (of course) not in the movie

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s