Sasori, Joe Ma (2008)


SASORI, aka Scorpion, aka Sasori la femme scorpion
さそり
Année : 2008
Genre : 7 sang 1
Origine : Japon / Hong Kong
Production : Art Port / Same Way
Réalisation : Joe Ma
Avec : Mizuno Miki, Dylan Kuo, Emme Wong, Natsume Nana, Sam Lee, Leung Siu-Leung, Ishibashi Ryo, Lam Suet, Simon Yam, Otto Wong


Parce qu’elle a accepté d’assassiner la sœur et le père de son petit ami afin de sauver ce dernier des griffes de dangereux gangsters, Matsushima Nami va connaître les pires horreurs en prison. Sa soif de revanche va lui permettre de survivre…mais à quel prix ?

Bien étrange projet que celui-ci…un nouveau volet en forme de retour aux origines de la série SASORI, avec un casting hétéroclite dans une co-production improbable entre le Japon et Hong Kong. Derrière la caméra on retrouve ainsi Joe Ma, un réalisateur avec de la bouteille certes, mais qui est davantage reconnu pour ses dérapages filmés dans la comédie romantique que pour ses grandes réussites. A dire vrai, je vous recommanderai plutôt quelques uns des longs métrages dont il a seulement signé le scénario (BIG BULLET, A WAR NAMED DESIRE) ou qu’il a pris la peine de produire (BULLETS OVER SUMMER, THE VICTIM, LOVE BATTLEFIELD, FULL ALERT). SASORI confirme ainsi les doutes que l’on était en droit d’avoir. Joe Ma parait ici déambuler dans un univers qu’il ne maîtrise pas totalement et la photo classieuse (faussement auteurisante ?) couplée à du kung-fu hyper câblé, à de l’hyper violence et à un mélange pas toujours bien amené entre la romance impossible et le revanche malsaine donne à l’ensemble un arrière goût de grand n’importe quoi…qui n’est pas forcément pour me déplaire.

Un film bancal n’est donc pas foncièrement mauvais… Malgré tout les combats chorégraphiés par un hongkongais (Wong Wai Fai) ne constituent pas une franche réussite surtout que le choix du kung-fu câblé surréaliste me laisse songeur pour un tel film. Si le SASORI original (1972) dégageait également un côté irréel, c’était avant tout grâce à son ambiance, sa photo et ses personnages extrêmement forts…et surtout pas à des sauts de 20 mètres de haut…

Coté casting, ça souffle le chaud et le froid. Si d’un coté on peut le trouver assez réussi (de bons seconds couteaux japonais et quelques pointures hongkongaises), on ne peut que regretter de voir tant de bons acteurs sous-exploités (Simon Yam, Lam Suet et Ishibashi Ryo en tête). Concernant les actrices, je ne sais pas trop quoi en penser. Si l’ex-hardeuse Natsume Nana est totalement ridicule (j’en avais presque honte pour elle), Mizuno Miki s’en sort, elle, une nouvelle fois avec les honneurs. Aussi bien crédible dans les scènes dramatiques que dans les scènes d’action, il lui manque malgré tout ce charme vénéneux propre à Kaji Meiko et qui rend la tâche quasi insurmontable pour quiconque souhaiterait se réapproprier le rôle mythique de Matsushima Nami. A sa décharge la pauvre Miki n’est pas spécialement aidée par un scénario qui commence par un climax ridicule et qui en oublie en chemin la charge féministe de son glorieux aîné de 1972.

Au final on peut donc s’avérer bien déçu…et oui après avoir vu le résultat même Sasori jaune…

Oli :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Mizuno Miki is good, but it’s impossible to forget Kaji Meiko
+ Dark atmosphere
+ A mix of many things and styles…yes it’s a weird movie

– Cabled kung-fu, for a movie of that kind, maybe not the best choice
– Stupid story (the first scene, and the impossible romance…)
– The feminism touch of the 1972’s movie has disappeared

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Arts martiaux, Drame, Films non japonais, Thriller, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s