Q, Ezura Takaaki (2007)


Q
Année : 2007
Genre : Quiz chaud
Production : TMC
Réalisation : Ezura Takaaki
Avec : Kaoru Sakurako, Shiozaki Saori, Sato Mikiyo, Nagasawa Kazuki, Ichikawa Asami, Azuma Takeshi, Shimizu Masayoshi, Orihara Rin, Kou Masashi


Huit inconnus, soigneusement enchaînés sur des chaises, se réveillent dans un hangar. Ils découvrent très vite que l’un d’entre eux est déjà mort…avant qu’une étrange voix ne leur propose un jeu fatal : des questions, vingt secondes pour y répondre et en cas d’erreur…la sanction suprême !

Filmé à l’économie par le réalisateur de NINGENGARI (on en retrouve d’ailleurs quelques acteurs), Q est un DTV obscur qui tente le grand saw en avant dans l’horreur. Je ne citerai pas les références évidentes qui viendront à l’esprit de n’importe quel spectateur normalement constitué, mais j’avouerai néanmoins que malgré l’impression de déjà lu (en parlant du scénario) l’idée de base inscrite en lettres de sang sur la jaquette a réussi à me séduire.

Un quiz fatal qui sanctionne de la mort le premier individu qui se tromperait : on pourrait rêver pire pour un film d’horreur, non ? Hélas, tout cela est (mal) filmé par une équipe limite amateur, sans parler du son en prise directe qui est parfois inaudible (pourtant il ne s’agit pas d’une adaptation de sans son et Dalila). De plus l’histoire sanglante rigolote en forme de huis clos dévie rapidement sur un ton un brin trop sérieux et moralisateur (chacun des huit prisonniers ayant de noirs secrets qu’il va devoir expier).

Maintenant si vous aimez, comme moi, les trucs improbables filmés dans un petit hangar ou dans un grenier avec trois fois rien, Q pourrait fort bien vous amuser.

Oli :        
Yasuko :

Le trailer improbable :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A funny idea to start the movie
+ No money at all spent in this movie, so we should be indulgent

– So yes, it’s very, very cheap
– Technically, it’s a disaster
– Not so fun after all, almost too serious

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s