Senritsu meikyû 3D, Shimizu Takashi (2009)


SENRITSU MEIKYÛ 3D, aka The Shock Labyrinth 3D
戦慄 迷宮 3D
Année : 2009
Genre : raison hantée
Production : Asmik Ace / Ogura Jimusyo Co.
Réalisation : Shimizu Takashi
Avec : Yagira Yûya, Maeda Ai, Matsuo Suzuki, Katsuji Ryo, Renbutsu Misako, Mizuno Erina


Quelques enfants se sont volontairement perdus dans l’hôpital hanté Senritsu Meikyû, dans le parc d’attractions Fuji Q Highland, près du Mont Fuji. Après un mystérieux accident, la petite Yuki a disparu…

Dix ans plus tard, les amis d’enfance sont des jeunes adultes plein de vie…jusqu’au jour où une demoiselle, toute paniquée, viendra frapper à leur porte. Elle prétendra s’appeler Yuki…et les entraînera, malgré elle, dans un hôpital qui rappellera, à tous, d’étranges souvenirs…

Le cinéma en trois dimensions tend à se démocratiser. Tandis qu’au moment où j’écris ces lignes AVATAR de James Cameron et UP des studios Pixar s’apprêtent à envahir les salles obscures nippones, différents titres dont le film d’épouvante SENRITSU MEIKYÛ 3D les ont précédés de quelques mois. Le cinéma ressortira-t-il grandi d’une telle révolution ? Difficile à savoir…si la 3D est parfaitement louable quand il s’agit de spectacles de pur divertissement et spécialement prévus pour l’occasion (voir quelques films projetés dans certains parcs d’attractions), je demeure plus perplexe dès lors que l’on aborde des longs métrages aux sujets plus sérieux… Espérons que les réalisateurs les plus talentueux sauront une nouvelle fois nous surprendre.

Dans le cas de SENRITSU MEIKYÛ 3D, je ne me faisais pas trop de soucis. Avec Shimizu aux manettes, c’était déjà la promesse d’un film aux effets horrifiques parfaitement calibrés et (sans doute) particulièrement bien pensés pour la 3D. De plus, le titre en question s’inspire d’une maison hantée (un hôpital hanté pour être plus précis) vraiment effrayante située dans le parc d’attractions Fuji Q Highland, près du Mont Fuji.

Hélas, malgré tout cela, et malgré le fait que Shimizu ait réellement filmé dans la vraie maison hantée, on ressort du film très déçu et avec la désagréable impression d’avoir été (un peu) arnaqué. Tout d’abord, le prix de la place de ciné est plus élevé (il m’a fallu débourser 2000 yen, à multiplier par deux quand on sort en couple…). De plus, il faut bien avouer que si SENRITSU MEIKYÛ avait été filmé sans la 3D, le résultat n’aurait pas été foncièrement différent. A dire vrai, mis à part un gros effet spécial (lorsqu’une peluche semble sortir de l’écran), l’omniprésente 3D de SENRITSU MEIKYÛ se révèle très discrète. Enfin, le choix artistique de Shimizu m’interpelle plutôt deux fois qu’une : pourquoi avoir cherché à livrer une histoire triste et pas vraiment angoissante, quand on a la chance de tourner en trois dimensions dans la maison hantée la plus effrayante au monde ?!

SENRITSU MEIKYÛ 3D est au final un simple petit film d’épouvante de plus, pas vraiment raté mais aucunement original (Shimizu nous refaisant le coup des scènes aléatoirement découpées dans le temps, on aura même droit à un petit twist). On en attendait bien évidemment beaucoup plus, surtout avec une lourde paire de lunettes plantée sur le nez. Mais ce style de films va bientôt proliférer, on ne pourra plus y échapper…oui les (3) dés sont jetés !

Oli :        
Yasuko :

Senritsu Meikyû : visite de l’attraction, à Fuji-Q Highland

_________________________________________

Review in English:

+ The movie is set in the real haunted mansion of Fuji-Q Highland amusement park
+ This mansion is really the scariest haunted mansion in the world!

– The 3D is pretty useless in this movie
– A sad story, not even scary…
– The movie ticket is more expensive because it’s a 3D movie (2000 yens…)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s