Parasite Eve, Ochiai Masayuki (1997)


PARASITE EVE
パラサイト・イヴ
Année : 1997
Genre : ADN et EVE
Production : Fuji Television Network / Kadokawa / Toho
Réalisation : Ochiai Masayuki
Avec : Mikami Hiroshi, Hazuki Riona, Nakajima Tomoko, Omura Ayako, Inagaki Gorô, Manda Hisako, Bessho Tetsuya, Mitani Noboru, Kawarasaki Kenzô, Shinsui Sanshô, Watanabe Ikkei, Osugi Ren


Nagashima Toshiaki, éminent biologiste, étudie les mitochondria depuis des années, persuadé que l’ADN humain n’a pas encore livré tous ses secrets. Sa jeune épouse, qui semblait avoir senti venir sa propre mort, va alors soudainement tomber dans le coma à la suite d’un accident de la route.
Un médecin demandera alors à Toshiaki d’accepter le prélèvement de quelques organes sur sa femme, à présent dans un état de mort clinique. Toshiaki, profondément meurtri, finira par accepter…à la condition que le médecin en question lui laisse le foie de son épouse.

PARASITE EVE est l’adaptation d’un livre de Sena Hideaki, qui connut également les joies du portage sous la forme de jeux vidéo sur Playstation (le premier en 1998). PARASITE EVE, le film, date de 1997, et on ressent déjà hélas le poids des ans. Si visuellement, donc, le titre qui nous intéresse ici a mal vieilli, il a toujours pour lui un ton original et une intrigue très étrange, qui devraient au moins vous tenir en haleine jusqu’à la moitié du film.
PARASITE EVE commence en effet comme une romance, à laquelle viendront se greffer une intrigue scientifico-biologique puis un drame et, enfin, quelques éléments à priori surnaturels. Ce mélange des tons et des genres est bien évidemment le principal atout du film, mais il constitue également son talon d’Achille, l’ensemble se révélant en effet un peu brouillon et pas toujours très convaincant.

Il n’en demeure pas moins qu’il est toujours agréable de se lancer dans un film sans vraiment savoir dans quoi on s’est embarqué. Si vous résistez au premier tiers un peu longuet de PARASITE EVE, vous devriez donc apprécier les nombreuses questions qui viendront poindre à la surface du récit (pourquoi Toshiaki souhaite-t-il récupérer le foie de sa femme décédée, est-il devenu fou ou entend-il réellement des voix étranges, a-t-on ici droit à un fantôme, un esprit, ou à une entité toute autre ?). Difficile dès lors d’anticiper le virage que prendra l’histoire une fois arrivée à la moitié du film. Ces quelques bons points suffisent-ils à pardonner une dernière partie un peu grotesque ? A vous de voir. Si vous avez une Adam contre Eve, je ne pourrai pas vraiment vous en vouloir : il faut en effet aimer les spectacles un peu cheap et osés pour encaisser le final de PARASITE EVE. Mais comme échec et (ciné)mat n’est pas encore un blog complètement blasé (non ce n’est pas un parasite internet comme les autres), ne vous attendez pas à ce que je descende en flammes un film imparfait, certes, mais plein de bonnes intentions.

Oli :       
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ Ochiai Masayuki has directed an original movie
+ Very original story line: difficult to anticipate the events
+ A book, a movie…even video games on Playstation
+ Is this movie about a ghost? An evil spirit? Something else?

– Cheap final scenes, pretty strange too. Some spectators may do not like that

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Horreur, Love Story, Science-Fiction, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s