Higurashi no naku koro ni : chikai, Oikawa Ataru (2009)


HIGURASHI NO NAKU KORO NI : CHIKAI, aka Shrill Cries – Reshuffle
ひぐらしのなく頃に 誓
Année : 2009
Genre : le champ de la sirène
Production : Arcimboldo Y.K. / Oyashirosama Project / Phantom Film / Shochiku
Réalisation : Oikawa Ataru
Avec : Aika, Asuka Rin, Kawahara Ayako, Maeda Gôki, Matsuyama Airi, Miwa Hitomi, Ono Erena, Ôsugi Ren, Ôtaka Hirô, Tanaka Kotaro, Yabe Miho


Après les troublants évènements survenus dans le paisible village de Hinamizawa, Keiichi se réveille finalement avec l’étrange impression d’avoir seulement rêvé toutes ces horreurs… Mais bientôt l’une des meilleures amies de Keiichi va sembler perdre la raison…et semer la terreur dans la région.

Le film qui nous intéresse ici fait suite au premier HIGURASHI NO NAKU KORO NI. Souvenez-vous, le premier opus nous abandonnait dans un flou artistique total : asséné plus d’une heure durant de mystères en tous genres, le spectateur quittait le village de Hinamizawa sur une scène choc et encore plus d’interrogations qu’au début de l’histoire. On pensait donc que le deuxième chapitre prendrait le train en marche et nous livrerait tous les secrets de Hinamizawa, à commencer par le dénouement du crime qui auréolait le final de HIGURASHI NO NAKU KORO NI. Et bien en fait…pas du tout !

Au contraire même, le réalisateur débute son second film en cherchant (une nouvelle fois) à décontenancer les spectateurs. Tout ce qu’a vécu le jeune Keiichi serait en fait un rêve (enfin…peut-être), donc on passe à autre chose ! Grosse frustration de ma part, surtout que par-dessus tout cela viendront s’ajouter une intrigue plus ou moins passable autour de la belle-mère de Mion, des scènes dramatiques à rallonge bien inopportunes, une prise d’otages ridicule et de nouveaux mystères qui se révèleront bien peu convaincants dans une pseudo révélation finale dont on se fiche royalement.

A vouloir trop tourner autour du pot et noyer le poisson (et accessoirement le spectateur), Oikawa Ataru a usé et abusé des petites énigmes et intrigues, et bien évidemment le résultat est trop gros pour pouvoir être avalé (c’est un coup d’épais dans l’eau). Et pour ne rien compliquer du tout, l’acteur Osugi Ren remplace ici Sugimoto Tetta dans le rôle du flic.

Reste quelques actrices plutôt mignonnes, de superbes paysages naturels, quelques scènes légèrement gores bienvenues, mais c’est trop peu pour tenir en haleine le temps de deux films beaucoup trop longs… Maintenant, de l’aveu même de plusieurs amateurs des séries animées, il conviendrait de connaître les deux saisons de l’anime pour comprendre un minimum les films, qui comportent trop de détails passés sous silence. Je veux bien les croire. A bon entendeur…

Oli :        
Yasuko :

___________________________________________

Quick Review in English:

++ New mysteries
++ The same beautiful natural sets

— No real answers to all the mysteries
— Two movies for…that ? My god it’s way to long to watch
— I guess you have to know the anime to enjoy the show

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Thriller, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Higurashi no naku koro ni : chikai, Oikawa Ataru (2009)

  1. Rick dit :

    Et bien pour une fois, pas d’accord avec toi. Je n’avais pas du tout accroché au premier film, qui respectait pourtant la série animée et le jeu vidéo malgré quelques simplifications, mais je trouvais que Ataru Oikawa (avec qui j’ai beaucoup de mal) avait fait un film mou, et avait mal choisi ses acteurs. De plus, dans ses simplifications de l’histoire, il avait laissé de côté certains personnages importants. Et la musique de Kenji Kawai était beaucoup moins intéressante et immersive que celle de la série animée. Je n’étais donc pas bien motivé par la vision de cette suite, mais bon, je persiste souvent.

    Et au final, j’ai trouvé celui là supérieur, bien que mélangeant parfois des élèments pris dans les différentes intrigues de la série, et simplifiant encore certaines choses (notamment à la base, la nana qui soutire de l’argent au père de Rena est bien avec un escroc, mais qui n’est pas l’oncle de Satoko, mais cela a été rajouté/modifié pour mettre des élèments d’une autre intrigue). J’ai trouvé le rythme un peu plus soutenu que dans le premier film, et les acteurs plus convaincants notamment. ça m’a fait plaisir de voir Ren Osugi reprendre le rôle de l’inspecteur, adorant cet acteur.

    Après oui, certains passages sont vraiment de trops finalement ou paraissent ridicules, alors que dans la série l’ensemble fonctionnait parfaitement. Et j’ai trouvé que Kenji Kawai avait également signé de meilleurs morceaux pour cette suite, notamment pour la scène finale sur le toit.

  2. Oli dit :

    Je pense qu’il faut connaitre un minimum la série…sinon comme pour moi le spectacle devient vite indigeste car sans queue ni tête (j’ai quand même trouvé ça inintéressant au possible…)

  3. Rick dit :

    Tout à fait vrai, d’ailleurs je te la conseilles, la série est bien plus attachante au niveau des personnages, et parvient à être véritablement très glauque et sadique par moment.

    J’ai eu la chance d’acheter totalement par hasard la série deux semaines avant de voir le premier film, juste parque je trouvais le titre intéressant.

  4. rena dit :

    es ce ke quelqun sais dans quel ville a ete tourné se film?

  5. Oli dit :

    Je le mentionnais dans la chronique du premier film, il s’agit du village de Shirakawa, à Gifu : http://en.wikipedia.org/wiki/Shirakawa,_Gifu_%28village%29

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s