Yamagata Scream, Takenaka Naoto (2009)


YAMAGATA SCREAM
山形スクリーム
Année : 2009
Genre : samouraï mort-vivant de rire (?)
Production : Celluloid Dreams / Dentsu / Geneon
Réalisation : Takenaka Naoto
Avec : Takenaka Naoto, Saaya, Narumi Riko, Sawamura Kazuki, Nukumizu Yôichi, Iguchi Noboru, Ishibashi Renji, Saiki Shigeru, Kiritani Mirei, Haru, AKIRA, Maiko, Namase Katsuhisa, Yuki Saori, Musaka Naomasa, Akai Hidekazu, Tanaka Yôji, Hidayasu Hito, Oginome Keiko


Quelques lycéennes et leur jolie professeure se rendent dans la Préfecture de Yamagata à l’occasion d’un petit voyage scolaire et champêtre. Hélas pour elles, des promoteurs immobiliers sans scrupules vont réveiller d’anciens samouraïs qui sommeillaient là depuis 800 ans. Ces derniers vont rapidement faire payer la population locale et transformer les habitants, un à un, en zombie débile et malsain.

Takenaka Naoto, acteur un brin loufoque très apprécié au Japon, se livre parfois au difficile jeu de la réalisation…sans jamais réellement parvenir à convaincre le public. Avec YAMAGATA SCREAM, la question se pose une nouvelle fois : à quoi bon se lancer dans un projet de film quand on n’a pas forcément le talent qui va avec et…qu’on n’a pas nécessairement beaucoup de choses à dire ?

YAMAGATA SCREAM semblait pourtant partir sur de bonnes bases : de jeunes et mignonnes lycéennes coincées dans un coin perdu de la Préfecture de Yamagata, des samouraïs zombies et des acteurs pour la plupart déjantés (dont Takenaka Naoto dans un double rôle rigolo).

Hélas de bonnes intentions ne suffisent pas toujours, surtout quand on parle de cinéma. Le film de Takenaka Naoto est ainsi une comédie qui, dans sa seconde partie, laisse plutôt de glace (ou Yamagata ice Scream) et qui se révèle donc beaucoup, mais alors beaucoup trop longue. Et le pire, dans cette histoire, c’est que l’on ne peut même pas se rattraper sur un coté gore ou sexy, puisque nous n’avons ici droit qu’à quelques gouttes de sang et absolument aucun plan-culotte (à quoi bon habiller de jolies actrices en écolières si c’est pour ne rien dévoiler d’autre que leurs genoux ?!).

Le spectateur (extrêmement) indulgent se consolera malgré tout avec quelques numéros d’acteurs (ou assimilés) parfois réussis (Iguchi Noboru, Takenaka Naoto, Nukumizu Yôichi), quelques clins d’œil à Stanley Kubrick (on entend en effet les thèmes de SHINING et BARRY LYNDON) et un autre, très sympathique, à BLADE RUNNER.

Oli :        
Yasuko :

__________________________________________

Quick Review in English:

+ Takenaka Naoto, one of my favourite actor in Japan
+ Funny cameo with Iguchi Noboru
+ Pretty schoolgirls
+ Stupid, on purpose
+ Funny references to SHINING, BARRY LYNDON and BLADE RUNNER

– Takenaka Naoto is a good actor, but a poor director
– It’s not funny enough…most of the time it’s boring
– Nothing new in this movie: pretty girls and zombies, but no sex and no violence
– Why did they use pretty Japanese idols, wuth no sexy scenes at all?

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, Zombies, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Yamagata Scream, Takenaka Naoto (2009)

  1. locutus57 dit :

    même pas un plan culotte? Aucun intérêt en effet🙂

  2. kiseiju69 dit :

    Il y a quelques temps, je n’ai pas pu résister à l’achat import de ce film et, même si je suis d’accord avec ta critique (et tes jeux de mots !), j’apprécie ce film !! Je ne sais pas pourquoi !! :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s