Real kakurenbo 3, Hisamoto Itsuki (2010)


REAL KAKURENBO 3, aka Real Hide and Seek 3
リアル隠れんぼ3
Année : 2010
Genre : le démon de minuit à la santé
Production : Broadway / NSW
Réalisation : Hisamoto Itsuki
Avec : Shihono Ryo, Motoyoshi Kazuki, Tanaka Jiro, Yamamoto Takahiro, Kôno Yuri, Nishimi Kei


Alors qu’elles jouaient ensemble à une partie de cache-cache après y avoir convié un démon, deux jeunes filles vont être les témoins de phénomènes très étranges…et l’une d’elle va même disparaître. La survivante tentera de faire éclater la vérité à propos de ce jeu horrifique, faisant fureur sur Internet…un jeu que beaucoup trop de personnes prennent à la légère. Une équipe de cinéma va, de nouveau, s’intéresser à cette affaire…

Tandis qu’en 2008 le film HITORI KAKURENBO relançait le film de frousse fantastique au Japon, des producteurs ont lancé, un an plus tard, un projet concurrent avec la franchise REAL KAKURENBO. Et les choses vont vite dans le petit monde du DTV, puisque nous en sommes à présent au troisième épisode de la série concernée. On retrouve ainsi le même principe, à savoir des parties de cache-cache avec un fantôme via un procédé un brin complexe à base de riz cru et de peluche éventrée. Clin d’œil (ou aveu d’impuissance scénaristique) aux deux précédents films de la série REAL KAKURENBO, car nous retrouvons ici deux producteurs qui souhaitent faire un film de cette légende urbaine…le premier projet de long métrage ayant été un vrai succès puisqu’il fut suivi d’un documentaire morbide…respectivement contés dans REAL KAKURENBO 1 et REAL KAKURENBO 2.

Au rayon des petites nouveautés, on pourra noter une évolution des règles (consultables sur Internet –mais écrites par qui ?!) qui viennent expliquer le déroulement des parties de cache-cache upgradées. Le «hitori kakurenbo» (cache-cache solitaire) laisse en effet ici sa place au «futari kakurenbo» (cache-cache en couple). Pour le reste, REAL KAKURENBO 3 verse dans le classique, on aura ainsi droit à tous les poncifs du genre dont un fantôme aux longs cheveux noirs surgissant d’un écran…

Pas désagréable à suivre si vous êtes fan du principe du cache-cache mortel (et que vous êtes assez indulgent vis-à-vis de ce genre de petites productions), REAL KAKURENBO 3 pousse quand même le bouchon un peu loin, ne renouvèle pas vraiment le principe de base du premier REAL KAKURENBO et devrait donc ennuyer une majorité du public. Mais au rythme où vont les choses, gageons qu’un nouvel opus ne devrait plus tarder à voir le jour sur les étagères déjà bien fournies des vidéo-clubs japonais. Je vous dis donc : à peluche !

Oli :        
Yasuko :

_______________________________________

Quick Review in English:

+ A few good ideas, like the hide and seek in couple
+ A few good scenes (the mirror)

– Always the same story, always the same cheap filmmaking

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Hitori kakurenbo, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s