Ju-jitsu, Asai Hiroki (2010)


JU-JITSU, aka Jyu-jitu, aka Jiu-Jitsu, aka Ju-Jitsu VS Karate
柔術
Année : 2010
Genre : à voir, un poing c’est tout !
Production : Kuruta Promotion / GP Museum
Réalisation : Asai Hiroki
Avec : Sakai Ryohei, Nakamura Kôji, Miyamoto Chikaomi, Kurata Yasuaki, Yi Nan, Kadota Tsukasa, Takatani Hiromi, Ishijima Ryoichi, Uchigasaki Takahiko, Ehara Masashi, Kawai Ryusuke, Sagawa Syoji, Koike Kaori, Suetsugu Ryuichiro, Ito Keita, Suzuki Toru, Watanabe Yohei, Hashimoto Ryoichi, Ikegami Yudai, Takahashi Kenta, Tanaka Oga, Shigematsu Osamu


Une sombre école de karaté va se lancer dans une guerre ouverte contre un vénérable dojo enseignant le ju-jitsu…en se permettant toutes les traîtrises possibles et imaginables : espionnage, mensonge, tricherie, kidnapping et surtout…brisure de bras !

Le Japon, pays d’arts martiaux, a toujours été plus cérébral que techniquement phénoménal, dans son approche des films d’action. Martialement parlant, on est donc loin de ce qui se fait, aujourd’hui encore, en Thaïlande ou à Hong Kong. J’ai eu beau fouiller ces dernières années, il a toujours fallu que je tombe sur des trucs improbables. Car les séries B japonaises sombrent souvent dans le trip fauché mal finalisé, voire le grotesque total, et quand ce n’est pas le cas, le fun prend alors le pas sur le réalisme (par exemple dans les films de Tsujimoto Takanori ou de Ohara Go). On a bien quelques petites surprises de temps à autres, mais ça ne va pas chercher très loin finalement (HIGH KICK GIRL). De leur coté, les grosses productions ne proposent rien de plus en la matière : pour un très original et stylisé ZATOICHI (par Kitano Takeshi), combien de GOEMON, SHINOBI et autres SHAOLIN GIRL qui demeurent plutôt pauvres en terme de chorégraphies martiales ? …

Où se situe donc le petit JU-JITSU dans ce concert rouillé de crochets mous du gauche ? Pour dire la vérité, ça commence mal. Très mal. Dès les premières minutes, on s’aperçoit qu’on est, une nouvelle fois, tombé en pleine série B qui tend vers le Z pur et dur. Les acteurs (sans charisme) ne savent pas jouer la comédie et, qui plus est, le son a été entièrement et très maladroitement post-synchronisé en studio. C’est parfois à en pleurer de rire. On se fait malgré tout violence, et on suit d’un œil plus ou moins intéressé les pérégrinations de deux adeptes du ju-jitsu, qui combattent avec honneur, et qui vont devoir faire face à une école de karaté machiavélique…au sein de laquelle tous les coups sont permis.

Le film accumule alors les clichés éculés et les quelques combats qui vont se succéder seront, sans être vraiment ratés, assez décevants car forçant un peu trop sur les sauts et poses inutiles (limite capoeira du pauvre). Et plus le film avance, plus les situations frisent le ridicule en raison du manque de moyens et de la maladresse des acteurs… On se rend alors compte que, dans ce film, il n’y a en réalité presque aucun véritable acteur…tous étant en fait des artistes martiaux, et au final, ça vaut peut-être mieux pour un métrage de cet acabit.

Et c’est au moment où l’on commence à piquer un peu du nez que le film de Asai Hiroki nous adresse un coup de pied magique au visage ! La scène finale est ainsi tout bonnement géniale : le gentil un peu naïf (il tend toujours l’autre joue-jitsu) s’en va en effet défier le grand méchant, un roi des coups bas absolument irrécupérable (c’est un cas raté). Et ce fight incroyable, d’un réalisme hyper prenant dure quatorze minutes ! Oui vous avez bien lu : quatorze longues minutes de combat à la fois technique (nombreuses prises au sol), violent et réaliste (comparé aux autres films martiaux, et non pas aux mouvements pratiqués en dojo ou en compétition) : du jamais vu ou presque, au Japon. Je ne m’amuserai pas à comparer le travail réalisé par Asai Hiroki avec ce qui se fait à HK ou en Thaïlande (surtout qu’ici on devine aisément que l’intéressé n’avait qu’un budget minuscule à sa disposition), mais je pense n’avoir rien vu de mieux dans le genre au Japon depuis très longtemps.

JU-JITSU est donc une série B (limite Z) absolument improbable : nulle durant les trois quarts du récit, sa conclusion vous réveillera de la plus incroyable des manières. On en redemande donc, en espérant que Asai Hiroki (réalisateur et chorégraphe parrainé par Kurata Yasuaki), Suetsugu Ryuichiro (conseiller en arts martiaux) et Yoshitake Jun (assistant de Asai Hiroki) ne se découragent pas et renouvellent (cette fois-ci sur toute la longueur d’un film) le petit exploit martial clôturant JU-JITSU VS KARATE. On croise les doigts (au contraire des acteurs qui se les font péter !).

Oli :        
Yasuko :

JU-JITSU et son combat final de 14 minutes, enjoy :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ The legendary Kurata Yasuaki
+ The actors are real martial artists
+ Most of the fight scenes are realistic
+ The last fight scene is 14min long : it’s the best fight scene I’ve seen in Japan since…?
+ I’d like to see Asai Hiroki with a comfortable budget to see what he can do

– A very low budget movie
– Not interesting story line
– Bad acting, because the actors are real fighters I guess…
– The post-synchronized sound is awful

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Arts martiaux, V-Cinema, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Ju-jitsu, Asai Hiroki (2010)

  1. Đức dit :

    i need link’s film. you can share for me? Thanks you. Very good movie.

  2. CptGuapo dit :

    Looks really great! Where can I find this gem?

  3. froder dit :

    Is it possible that we can see the whole film online? I really hope I can find it.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s