Zebraman, Miike Takashi (2004)


ZEBRAMAN
ゼブラーマン
Année : 2004
Genre : un Z qui veut dire Zéro
Production : Toei / TBS / Bingo Y.K.
Réalisation : Miike Takashi
Avec : Aikawa Shô, Suzuki Kyoka, Watabe Atsuro, Ichikawa Yui, Kondo Koen, Yasukôchi Naoki, Watanabe Makiko, Mishima Keisuke, Osugi Ren, Tokui Yu, Tanaka Yôji, Furuta Arata, Asô Kumiko, Emoto Akira, Hakamada Yoshihiko, Iwamatsu Ryo, Uchimura Teruyoshi, Kawahara Miyako, Sone Yûta


Shinichi est un professeur mal dans sa peau. Pour survivre aux longues journées dans un lycée où les écoliers l’ont pris en grippe, il s’est réfugié dans sa passion pour un super héros quasi inconnu, car diffusé une seule fois à la télévision : Zebraman.

Habillé avec un costume en carton fait-maison, Shinichi va un jour se décider à patrouiller dans les rues à la manière de son héros de toujours. Il ignore encore qu’il va devoir faire face à des ennemis très bizarres. Venus d’outre-espace ?

Quand on est un critique de cinéma bien élevé, on cite souvent BIRD PEOPLE IN CHINA comme étant le meilleur film réalisé par Miike Takashi à ce jour. Et je suis pas très loin d’être d’accord, même si je trouve quelque peu injuste d’oublier trop facilement d’autres métrages qui ont su, également, mêler finesse, humour et une certaine profondeur de récit. On pourrait ainsi citer DEAD OR ALIVE 2 et bien sûr ZEBRAMAN. ZEBRAMAN, donc, qui sous son habile camouflage de grosse farce baveuse et grotesque, offre au spectateur un délicieux scénario en forme de déclaration d’amour pour les geeks (l’instituteur attiré par le héros fictif Zebraman n’est-il pas attachant dans la peau de ce fanboy isolé dans sa passion ?). Histoire réussie, car Miike prend ici le temps de poser son intrigue, développer ses personnages et mettre en valeur ses acteurs (formidable Aikawa Shô). Aikawa Shô, qui participait là à son centième film (je n’ai pas compté pour vérifier cette info un peu tape-à-l’œil des producteurs), et qui a souhaité marquer le coup avec son compère de toujours Miike Takashi. L’acteur, fan de super sentai, pouvait difficilement trouver un rôle plus à sa mesure que celui-ci.


Ci-dessus : Ze-Bra Woman porte bien son nom

ZEBRAMAN est donc assez lent, mais Miike prend son temps, et la consistance des personnages apparaît alors comme étant le nerf central du film. Il est donc difficile de s’ennuyer car au final, tout cela se révèle parfaitement équilibré. L’histoire se montre également suffisamment surprenante pour tenir en haleine tout au long du récit, et ce drôle de scénario à propos d’un chef de famille un peu raté (un père et passe) passionné par un super héros tombé depuis longtemps dans l’oubli réserve son lot de scènes cocasses et inattendues. Mais aussi touchantes.

Aikawa Shô et Miike Takashi sont définitivement de drôles de zèbres !

Oli :        
Yasuko :

___________________________________________

Quick Review in English:

+ One of the best movie of Miike
+ Aikawa Shô, a sentai fan, is great
+ The characters are convincing
+ A good story, even for a movie that looks stupid at the first look

– No much action, a very slow-paced movie (but it’s never boring)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Drame, Science-Fiction, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s