Zebraman: Zebra City no gyakushû, Miike Takashi (2010)


ZEBRAMAN: ZEBRA CITY NO GYAKUSHÛ, aka Zebraman 2, aka Zebraman: Attack on Zebra City
ゼブラーマン : ゼブラシティの逆襲
Année : 2010
Genre : Zebraman contre ZebrawAoman !
Production : TBS / Toei
Réalisation : Miike Takashi
Avec : Aikawa Shô, Naka Riisa, Inoue Masahiro, Abe Tsuyoshi, Tanaka Naoki, Guadalcanal Taka, Yamada Mame, Suzanne, Inou Miki, Ohashi Sayoko, Shimizu Yuuko, Musaka Naomasa, Nagano Mei, Mizuki Nana, Namioka Kazuki, Kinoshita Houka, Nakano Hideo, Maeda Ken, Namase Katsuhisa


Japon, 2024. Tokyo n’est plus : vive Zebra City ! Dirigée d’une main de fer par un dictateur et sa fille zébrée de noire (Zebra Queen), la ville a basculé dans la déprime et la violence. De son coté, Zebraman semble avoir perdu ses rayures (en même temps que sa mémoire) : il est à présent blanc de la tête aux pieds.

Après un premier opus très réussi (et qui ne nécessitait pas vraiment de suite), et un spin-off fauché et sympathique (REVENGE OF THE MINI SKIRT POLICE), voici donc ZEBRAMAN 2, avec toujours présent derrière la caméra le fameux Miike Takashi qui filme plus vite que son ombre. D’ailleurs le père Miike, on se demande bien où il va… A une certaine époque, il parvenait bien à livrer quelques films potables (voire même carrément bons), mais depuis quelques années, c’est tout simplement le néant, avec des longs métrages bâclés, pas forcément mal filmés mais complètement pris par-dessus la jambe d’un point de vue profondeur, histoire et personnages. En gros Miike Takashi accepte et filme n’importe quoi : il s’agit sans doute de l’un des plus beaux « cachetonneurs » de ces dernières années au Japon. Personne n’a en effet oublié les navrants YATTERMAN, SUKIYAKI WESTERN JANGO ou les deux CROWS ZERO. Et la liste est encore longue…surtout qu’il convient à présent d’y ajouter ZEBRAMAN 2.

La finesse, l’humour, le superbe personnage incarné par Aikawa Shô dans ZEBRAMAN premier du nom sont donc aux abonnés absents dans cette triste suite. ZEBRAMAN 2 est en effet d’une fadeur absolue, ne fait jamais rire (à part le final grotesque qui pourrait à la rigueur vous arracher un ou deux sourires) et sombre totalement en raison d’une intrigue noire mais mal assumée, stupide, ennuyeuse, et qui plus est portée par des personnages transparents. Et l’histoire en question, on ne peut pas dire qu’elle soit très originale. Dans le premier film, Zebraman ignorait qui il était. Dans la suite, il a perdu la mémoire et ne sait donc pas qu’il est Zebraman… Les deux films se terminent même plus ou moins de la même manière, en nous proposant un duel contre un gros extra-terrestre vert et visqueux.

ZEBRAMAN 2, en réalité, ressemble davantage à un long clip en l’honneur de la jeune actrice Naka Riisa, qui incarne Zebra Queen. Et chose incroyable : Miike a purement et simplement transformé la pure et kawaii Riisa en…salope de première ! On ne voit quasiment qu’elle du début à la fin, sa poitrine protubérante, ses cuisses, ses fesses…et oui elle a un Zebra Q ! On l’entend chanter (NAMIDA Kokoro abaite), on assiste à l’une de ses performances scéniques…pas mal pour accompagner la sortie du single ! Et comme par hasard cet instant musical est le meilleur moment du film. Mais bon, il a toujours été comme ça : quand il voit une jolie souris, Miike mousse !

Oli :        
Yasuko :

La chanson du film (merci à BouMusic) :

__________________________________________

Review in English:

ZEBRAMAN (the first one) is definitely one of my favourite Miike’s movies. Funny, touching, intelligent and with the perfect actor to perform a Super Sentai’s fan: Aikawa Shô. That’s for sure; there was no need for a sequel. But…as a huge admirer of the first movie, I started to believe in the project: Miike and Aikawa Shô once again together, better CG effects, a pretty young actress (Miike turned the pure and kawaii Naka Riisa into…a slut!) and a dark universe well introduced by the V-Cinema movie REVENGE OF THE MINI SKIRT POLICE (very cheap but fun).

But let’s cut the suspense: there’s almost nothing to save, in ZEBRAMAN 2. The main story is using the same trick as the first movie (Zebraman forgot who he really is) and the final scene is almost identical (well, at least it’s the same fight). The passion of a normal guy (played by Aikawa Shô) for the stupid Super Sentai business is not here anymore, and finally all the characters show no emotion at all.

Almost never funny nor entertaining, ZEBRAMAN 2 is actually more a promotional video than a real movie. A promotional video of Naka Riisa (the sexy Zebra Queen), who sings during the movie (one of the best scene) and who performed live in Japan (at Tower Records, for instance). I guess the producers wanted to sell as many CDs as possible… Too bad they couldn’t give Miike Takashi motivation to make a real movie too…and not an empty one.

Once again, Miike directed a movie without guts…and maybe for money only. But as long as this director will give us (from time to time) incredible movies like 13 ASSASSINS, ZEBRAMAN 1 or THE BIRD PEOPLE IN CHINA…I will forgive him!

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Science-Fiction, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Zebraman: Zebra City no gyakushû, Miike Takashi (2010)

  1. kiseiju69 dit :

    Quelle déception !! Hier, j’ai reçu le blu ray de ce film. J’ai adoré le 1 et je m’attendais à une suite dans la même lignée. En fait, il est vraiment bof bof. Pourtant je suis bon publique mais là, je me suis plutôt emmerdé devant le film.
    Comme tu le dis, on dirait une promo pour l’actrice, certes qui est mignonne et possède une jolie poitrine, mais au détriment du reste !
    Le seul point positif pour ma part, c’est le look de la zebra armée (je ne me rappelle plus du nom exact) et de la zebra police en mini jupe (qui, au fond, ne sert à rien ! Elles ne combattent même pas contre Zebraman !!)
    Tant pis ! Pour me rattraper, je vais re re re re regarder The happiness of the katakuris de Miike !!! J’adore !!

    • Oli dit :

      Payer un Blu-ray pour ça…ça fait mal. Pour ma part je l’attendais comme le messie, j’adore le premier film. Et voilà le prix de deux places de ciné qui s’évaporent dans la nature…merci Miike.

      • kiseiju69 dit :

        Je l’ai trouvé neuf à petit prix (environ 7 euros avec les frais de ports) sur le site de la fnac (via un revendeur) donc, malgré tout, je ne regrette pas vraiment mon achat. Puis je trouve la jaquette plutôt jolie. :p (je me rassure comme je peux !)
        En effet, avec Miike, dépenser de l’argent pour un de ces films, c’est comme jouer à la roulette russe. Enfin surtout vis à vis de ces derniers films.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s