Juonsha, Nagaoka Hisaaki (2008)


JUONSHA, aka Juon Car, aka Killer Car
呪怨車
Année : 2008
Genre : meurtre sans (auto)mobile
Production : TMC / Seisaku iinkai
Réalisation : Nagaoka Hisaaki
Avec : Amano Yukari, Kuroki Misa, Nagai Masato, Takano Yûki, Watanabe Sou, Yuki Shoji, Nakamura Rio, Haraguchi Isawo


Une bande d’amis part en pleine montagne à bord d’une voiture achetée d’occasion. Ils ignorent qu’un meurtre atroce a récemment été commis dans le coffre du véhicule…

Nagaoka Hisaaki fait partie de ces réalisateurs japonais complètement inconnus du grand public (et même d’IMDB qui ne répertorie pas tous ses films), et pour cause : l’intéressé ne verse que dans le DTV fauché et sans idoles un tant soit peu célèbres. Mais Nagaoka Hisaaki tente régulièrement de livrer des métrages construits et (presque) léchés, ce qui tranche singulièrement avec tant d’autres DTV quasiment irregardables sur la durée.

JUONSHA (traduisez par « voiture maudite ») s’ouvre sur le meurtre sauvage d’une jeune femme, dans le coffre d’une voiture. On ne voit pas le visage de l’assassin, mais on devine qu’il est l’un des amis que l’on retrouve dans la deuxième scène. Trois jeunes hommes et deux jeunes femmes, dans une voiture achetée d’occasion (identique à celle du tueur) et qui se rendent dans une montagne…très semblable aux lieux du premier crime. Viendront se mêler à tout cela l’arrivée d’un inconnu blessé (qui prétendra avoir été victime d’un accident de la route) et, bien évidemment, un fantôme et même une voiture possédée comme au bon vieux temps de Stephen King (pour nos amis, c’est la crise-thine de nerfs assurée !).

Un film de fantôme avec une voiture qui saigne et qui tue, le tout présenté sous la forme d’un (peu) astucieux whodunit avec quelques moments très violents…pourquoi pas ! C’est même presque ambitieux pour une si petite production. Mais bien évidemment, JUONSHA n’a pas les moyens d’offrir du grand spectacle (ni de grands acteurs). Le réalisateur tente donc de s’en sortir comme il peut, et au final, pour le marché du DTV, ce n’est pas si mal que ça. Surtout que l’ensemble est relativement court. A voir une fois à la rigueur, si vous êtes bien rodé à l’exercice du DTV fauché et que vous avez envie d’en voir un nouveau un peu différent des autres.

Oli :        
Yasuko :

Le trailer :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A ghost, a serial killer (almost a whodunit), pretty young girls who scream a lot…
+ A haunted car: why not, we don’t see that everyday on the japanese DTV market
+ One or two violent scenes
+ The main mystery is not so bad

– It’s very cheap
– Not as interesting as a real horror movie, it’s just a little and not so serious DTV

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s