Nihon igai zenbu chinbotsu, Kawasaki Minoru (2006)


NIHON IGAI ZENBU CHINBOTSU, aka The World Sinks Except Japan
日本以外全部沈沒
Année : 2006
Genre : film catastroph…ique ?
Production : Klock Worx / Kodai / River Top
Réalisation : Kawasaki Minoru
Avec : Kohashi Kenji, Kashiwabara Shuuji, Matsuo Masatoshi, Cynthia Cheston, Blake Crawford, Avery Fane, Fujioka Hiroshi, Delcea Mihaela Gabriela, Jon Heese, Arthur Kuroda, Matsuo Takashi, Motomiya Kenji, Murano Takenori, Okamoto Ryôji, Gregory Pekar, Dave Spector, Takashima Hitomi, Tsutsui Yasutaka


Les continents disparaissent les uns après les autres, des milliards d’êtres humains semblent être voués à une mort certaine. Tous ? Pas vraiment, puisqu’un pays semble résister encore et toujours au terrible cataclysme : le Japon. Mais comment ce petit archipel va-t-il s’organiser pour accueillir des millions d’immigrés…des millions de…oui, de gaijin !?

Tandis que le roman culte de Komatsu Sakyô intitulé LA SUBMERSION DU JAPON (NIHON CHINBOTSU) est un véritable drame humain et géopolitique (adapté plusieurs fois au cinéma) NIHON IGAI ZENBU CHINBOTSU est une comédie avant d’être un film catastrophe. Il fut d’ailleurs tourné pour parodier le très sérieux (pompeux ?) NIHON CHINBOTSU, également sorti en 2006 sur grand écran. Dès lors, ne soyez pas surpris devant les innombrables approximations du récit, puisque tandis que dans le roman original de 1973 le Japon est seul voué à disparaître, ici c’est le monde entier qui sera englouti en raison de cataclysmes à répétition, et seulement le Japon qui se maintiendra au dessus des eaux ! Au passage on se demande comment pourrait faire le Japon pour se nourrir quelques semaines sans les importations de nourriture dont il est dépendant depuis si longtemps à présent mais bref. NIHON IGAI ZENBU CHINBOTSU est avant tout une comédie débile, aussi il ne faut pas s’attarder sur ce genre de problèmes scénaristiques.

Pour une comédie, NIHON IGAI ZENBU CHINBOTSU fait d’ailleurs rire à plusieurs reprises (ou plutôt sourire, devrais-je dire), notamment lorsque les gaijin en prennent plein la tête. On aura ainsi droit aux pseudo-clones de Tom Cruise, Georges Lucas, Bill Clinton (qui synthétisera à lui seul la lâcheté et la suffisance américaines), Bruce Willis (incarné par un acteur amateur hilarant), qui finiront d’ailleurs presque tous en mendiants, le Japon n’étant pas en mesure d’offrir du boulot à tout le monde, et en particulier aux gaijin. Et vous allez alors me demander pourquoi une star telle que Tom Cruise (ici Jerry Cruising) est incapable de s’en sortir financièrement au Japon ? Et bien tout d’abord, le dollar (ainsi que toutes les autres devises excepté le yen) ne vaut plus un clou. Les stars américaines millionnaires n’ont donc plus aucun pouvoir à présent. Ensuite, personne ne veut plus voir de stars étrangères au cinéma, puisque le public est maintenant constitué essentiellement de Japonais (les gaijin sont trop pauvres pour avoir une télévision !). Les stars hollywoodiennes finiront donc dans des AV, les Japonais pourront recommencer à manger de la baleine (les mangeurs de foie gras et autres tortionnaires de taureaux n’étant plus là pour leur faire la morale) et, petit à petit, les étrangers vont devenir de plus en plus encombrants. C’est d’ailleurs à ce moment là du film que le réalisateur multipliera les victimes de son humour crétin. Les gaijin ne seront donc pas les seuls à être pris pour cibles, puisque les Japonais vont également en prendre pour leur grade…et en particulier ce petit coté totalitariste qui va se réveiller lorsqu’ils réaliseront être en réelle position de force. La nouvelle police baptisée GAT (Gaijin Attack Team) est un vrai régal d’autodérision, et les flashs météo qui ne montrent plus les orages mais bel et bien les densités de gaijin sur la carte du Japon m’ont fait rire aux éclats.


Ci-dessus : les Champs-Enlisés

Malgré ces nombreux (petits) bons points, NIHON IGAI ZENBU CHINBOTSU est miné par des défauts quasiment irrécupérables. Tout d’abord la réalisation est bâclée, on sent que le réalisateur n’a fait aucun effort (il avait préalablement tourné THE CALAMARI WRESTLER). Ensuite, les effets spéciaux sont à peine dignes d’un piteux kaijû eiga et les acteurs sont en dessous de tout (mais tout cela est visiblement voulu). Bien évidemment on devine que ce film n’a pas bénéficié d’un budget très confortable, mais on aurait apprécié un peu plus d’implication, d’imagination et d’argent dans cette adaptation d’un livre de la superstar littéraire Tsutsui Yasutaka (qui apparaît d’ailleurs dans le film dans la peau d’un fumeur de cigares).

NIHON IGAI ZENBU CHINBOTSU n’est donc qu’une grosse farce débile, plus proche du sketch à rallonge que du vrai film tourné pour le grand écran, qui fera rire les plus indulgents d’entre nous, amateurs d’humour un peu bourrin et de ton politiquement incorrect (assez rare aujourd’hui, au Japon). Quelques grammes de finesse dans un monde abrupte (rapport aux multiples tremblements de terre émaillant le récit) n’auraient tout de même pas fait de mal…

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A crazy parody of a famous book and a very serious (boring) movie of 2006
+ Gaijin, Japanese people: the director makes fun of everyone
+ Sometimes really funny (the Gaijin Attack Force is great!)
+ The fake Bruce Willis is my favorite Hollywood star
+ Actors who prostitute themselves: why not, they usually do that in commercials

– Acting, CGI, filmmaking: everything is awful (on purpose?)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Catastrophe, Comédie, Science-Fiction, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s