Kaidan & shinrei rupo DVD Kitano Makoto no omaera ikuna – fushichô hen, Kamakura Taisen (2010)


KAIDAN & SHINREI RUPO DVD KITANO MAKOTO NO OMAERA IKUNA – FUSHICHÔ HEN
怪談&心霊ルポDVD 北野誠のおまえらいくな。 〜不死鳥編〜
Année : 2010
Genre : hiver et coups de froid – dans le dos
Production : TakeShobo
Réalisation : Kamakura Taisen
Avec : Kitano Makoto, Aoi Sakura, Abe Riana, Kobayashi Toshimasa, Funky Nakamura, Miyama Fuuka


Kitano Makoto ne s’est pas rendu sur un grand barrage de la préfecture de Kanagawa pour admirer la vue, mais pour marcher dans les pas des multiples personnes qui l’y ont précédé, avant de se jeter dans le vide.
Kitano Makoto et son équipe se rendront également sur un pont à la sinistre réputation, et dans un tunnel que l’on dit hanté…

Kitano Makoto, comédien de télévision (Tantei Knight Scoop) et amateur de phénomènes étranges, a sorti deux DVD durant l’été 2010 : deux documentaires aux frontières du surnaturel, ou tout du moins de l’inexpliqué. Dans le reportage qui nous intéresse ici, tourné en plein hiver au début de l’année 2010, Kitano Makoto fait dans le classique : un tunnel dans lequel des visages apparaitraient parfois sur les murs, un pont hanté (rapport aux multiples suicides qui en ont émaillé l’histoire) et un barrage également mal fréquenté pour les mêmes raisons.

Kitano Makoto part sur les lieux en prenant tout cela très au sérieux, et en n’ajoutant aucun artifice pour épater la galerie (ne vous attendez pas à voir débarquer un yôkai en plastique ou un fantôme sous un drap blanc) mais avec malgré toutes quelques idoles effrayées par le moindre bruit suspect. A noter que les idoles en question sont transies de froid, car portant des décolletés en pleine nuit durant l’hiver ah ah ah (je sais, un rien m’amuse, et non je n’ai pas pris ces jeunes filles en grippe –quand bien même elles risquaient de l’attraper). Il faut bien évidemment aimer ce genre de documentaires, et s’intéresser aux mystères et autres légendes urbaines qui effraient en général les plus jeunes. D’habitude je suis un bon client, mais ici il faut bien reconnaître que les trois reportages proposés ne sont pas super passionnants. Kitano, deux idoles et les membres du staff vont ainsi croire à un message de l’au-delà lorsque leur caméra manquera de tomber à la renverse (en fait il y a du vent, la neige tombe violemment…), ils verront des visages là où, nous, n’apercevrons que des ombres et penseront entendre un homme lors de leur visite du barrage. Mouais…
Toutefois, quand on y songe, les énormes barrières de sécurité sur le barrage et sur le pont font un peu froid dans le dos (ne cherchez pas si vous voyez de telles choses au Japon, le seul objectif est  d’empêcher les gens d’utiliser ces constructions pour sauter dans le vide).

Entre ces trois reportages, nous aurons droit à l’examen de quelques photos prétendument surnaturelles (ça, c’est un peu lourd) et à quelques histoires (efficaces) racontées par Kitano Makoto (le célèbre Funky Nakamura y ira également de son petit récit dans les bonus du DVD).

La dernière histoire contée par Kitano Makoto, à propos d’un bâtiment hanté, constitue le meilleur moment du DVD (voire le « seul » bon moment, si vous êtes un peu exigeant). En plein enregistrement, Kitano et ses staffs entendront ainsi un son étrange, puis des bruits de pas venant de l’étage. Surpris, les intéressés vont immédiatement monter et s’apercevront, conformément à leurs craintes, qu’il n’y avait absolument personne. Encore plus troublant, à ce moment précis, le réalisateur et un autre staff vont réaliser qu’ils ont reçu un appel manqué (chakushin ari) sur leurs téléphones portables, tous les deux exactement à la même seconde… Bien évidemment le nom de l’expéditeur n’apparaitra pas…

Je vois déjà venir les sceptiques : tout est sans doute bidonné, rien de plus facile en fait, pour des professionnels de la chose. Peut-être. Mais à quoi bon regarder ce genre de reportages si c’est pour douter de tout, sans jamais chercher à croire – un peu, aux différents phénomènes présentés ? Moi, cette histoire m’a interloqué. Elle m’a rappelé un évènement personnel très étrange. Lors de mon arrivée au Japon, je me suis en effet abonné à l’opérateur de téléphonie mobile Softbank, et ai acheté un téléphone. Curieusement, sur ce portable, j’ai reçu à intervalles réguliers des appels manqués sans que le nom de l’expéditeur n’apparaisse, sans jamais pouvoir décrocher au bon moment lorsque je vivais la chose en temps réel, et le plus souvent sans même m’en apercevoir car les appels en question avaient ordinairement lieu le soir à des heures impossibles (au rythme de trois ou quatre fois par mois). Cet étrange phénomène dura bien deux ans, jusqu’à ce que je change de portable en 2010 pour me prendre un iPhone. Les appels manqués cessèrent brusquement…alors que mon numéro n’avait, lui, pas été modifié…

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

+ No fake at all, no monsters in plastic or cheap CGI
+ Discussions, meetings, two idols, it’s a documentary, don’t except spooky stuff
+ During the last story told by Kitano, something will happen

– Just stories and legends, if you don’t want to believe that weird stuff, no need to watch it

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Documentaire, Fantastique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s