Torihada 3, Miki Kôichirô (2008)


TORIHADA 3, aka Torihada 3~ Yofukashi no anata ni zokutto suru hanashi wo
トリハダ 3〜夜ふかしのあなたにゾクッとする話を
Année : 2008
Genre : chair de poule et horreur volatile
Production : Fuji TV / Klock Worx / Hori Production
Réalisation : Miki Kôichirô
Avec : Tanimura Mitsuki, Emoto Tasuku, Iriki Mari, Takeshige Tsutomu, Nakamura Mari, Nakamura Yasuhi, Beppu Aya, Fukita Sayaka, Nomaguchi Tôru, Ensô Kiyomi, Mashida Hidekazu, Morishita Yoshiyuki


Chaque soir, une jeune femme va s’apercevoir qu’un homme l’observe entre les rideaux, les yeux fixés droit sur la fenêtre de sa chambre. Toujours dans la même position.

第一話「甘い誘いは死へのいざない」 – Amai sasoi wa shi heno izanai
Vous vous réveillez en pleine nuit parce que le couple d’à coté fait un bruit à réveiller les morts. Vous risquerez-vous à frapper contre le mur pour les remettre à leur place ?

第二話「雑音と無音の因果律」 – Zatsuon to muon no ingaritsu
Une jeune fille a pris l’habitude d’écouter sa musique en poussant le son au maximum. Ses voisins dans le métro sont indisposés ? Ce n’est pas son problème ! Ce jour-là, malgré tout, elle aurait peut-être survécu si elle avait baissé le son de son ipod…

第三話「偽装された殺意の行方」 – Gisou sareta satsui no yukue
La nouvelle passe en boucle à la télé : une femme vient d’être assassinée, dans son appartement, par un homme identifié comme ayant une casquette, des lunettes et la quarantaine. Une célibataire sans histoires, mais inquiétée par ce triste fait divers, aura bien du mal à oublier toute ces horreurs…et lorsqu’un responsable anti-incendie travaillant pour la ville frappera à sa porte pour faire les vérifications de routine, elle hésitera à le faire entrer…

第四話「概念における誤解と真実」 – Gainen ni okeru gokai to shinjitsu
Un soir, seule dans une rue très sombre, une jeune et jolie jeune femme entendra un bruit très étrange sur sa droite. Paniquée, elle rentrera chez elle en courant. Le lendemain, cette fois-ci en plein jour, elle entendra le même son. Sans toutefois en trouver la source. Plus incroyable encore, le soir suivant, elle percevra exactement le même son chez elle, toujours sur sa droite…et donc en provenance de l’intérieur de son placard !

第五話「貪欲な愛情に起因する戦慄」 – Don’yoku na aijou ni kiinn suru senritsu
Seul dans sa chambre d’hôtel, cet employé modèle, malpoli et un peu machiste sur les bords, va passer commande auprès de son fournisseur de filles habituel. Lorsque l’intéressée se pointera dans la chambre, le client la congédiera en raison de sa laideur. Il rappellera son fournisseur…qui lui promettra de lui renvoyer une autre fille dans la foulée. Mais cette dernière n’arrivera jamais.

第六話「常識を逸脱した非情の結末」 – Joushiki wo itsudatsu shita hijou no ketsumatsu
La concurrence masculine se découvre parfois là où on ne l’attend pas. Deux salarymen ne se connaissant pas du tout vont ainsi prendre l’habitude de se défier lors de leurs marches matinales sur le chemin du travail.

Un an après les deux premiers opus, le drama TORIHADA était de retour en 2008 et proposait une expérience similaire au tout premier chapitre (le deuxième différant quelque peu du reste de la série). A savoir une histoire avec l’actrice Tanimura Mitsuki pour avoir un fil rouge, et six récits très courts ayant chacun pour ambition d’inquiéter et surprendre les spectateurs sans pour autant jamais utiliser d’artifices fantastiques.

Mission réussie, une nouvelle fois. TORIHADA 3 est en effet un véritable condensé de petit bonheur noir et décalé. S’il n’atteint peut-être pas le niveau du tout premier TORIHADA, ce troisième chapitre parvient quand même à se démarquer en proposant des contes ensanglantés et parfois un brin violents (même si on ne voit jamais rien à l’écran, l’horreur étant souvent victime d’ellipses ou bien hors-champ).

Mention spéciale au deuxième conte, qui met en scène une jeune fille qui écoute son ipod tellement fort qu’elle en indispose toutes les personnes qu’elle croise. Le dénouement, violent, fera vraiment plaisir à celles et ceux qui, comme moi, détestent cordialement ce genre d’incivilités. Mais TORIHADA 3 ne se contente pas d’histoires teintées de sang, et propose également une farce grotesque (deux salarymen qui ne se connaissent pas vont faire la course chaque jour jusqu’à leur bureau), la terreur insondable (cette femme qui entendra des bruits étranges jusque dans le placard de son appartement) et, en général, des chutes extrêmement savoureuses (en particulier celle avec Tanimura Mitsuki – moi j’avais imaginé tout autre chose).

Et les joyeusetés morbides ne s’arrêtent pas avec ce troisième opus de TORIHADA. C’est en effet une véritable course pour suites qui est lancée pour le plus grand bonheur des fans, puisque nous avons droit à deux nouveaux segments (donc une douzaine d’histoires) chaque année. Vous en reprendrez donc bien un morceau, car après tout la chair de poule, ça se mange sans fin.

Oli :        
Yasuko :

Quick Review in English:

+ Great horror drama without any fantasy nor monsters
+ As always Tanimura Mitsuki stars in the main short story

– There should be more stories!

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, Télévision, Torihada, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s