Hontou ni atta kowai hanashi Vol.13 Hitori kakurenbo, Muroi Kôsuke (2009)


HONTOU NI ATTA KOWAI HANASHI VOL.13 HITORI KAKURENBO
ほんとうにあった怖い話 第十三夜 ひとりかくれんぼ
Année : 2009
Genre : règlement de contes
Production : NSW / Broadway
Réalisation : Muroi Kôsuke
Avec : Hirosawa Sô, Matsunaga Takeshi, Kawaguchi Yû, Akashi Ryûtarô, Oosaki Tomohiko, Nakagoshi Juna, Matsushita Hideki, Itabashi Hitomi, Kuboshi Shiyori, Norimatsu Ayumi, Oka Ayumi, Taninaka Keita, Miyauchi Karen, Yoshida Emi


Fuui
Un frère et une sœur se rendent dans la maison désormais abandonnée de leurs grands-parents. Le frère préfèrera passer la nuit à l’hôtel, sentant une étrange présence dans la lugubre demeure…soumise aux brises même lorsque les fenêtres sont fermées.

Jukai
Payé pour nettoyer un petit coin de forêt perdu au milieu de nulle part, un employé va aller d’horreurs en mauvaises surprises…et aura bien du mal à retrouver le chemin du retour jusqu’à son véhicule.

Shi no drive
Alors qu’il roulait à une vitesse convenable, ce conducteur et sa petite amie vont entendre un drôle de bruit, qui deviendra rapidement récurrent. La jolie passagère apercevra alors une main ensanglantée dans son rétroviseur.

Noroi kaidan
Un escalier interdit d’accès, situé en pleine ville mais aux abords d’un parc inquiétant. Pourquoi cette jeune fille se sent-elle irrémédiablement attirée par ce lieu ?

Hitori kakurenbo
Une femme au foyer délaissée par son mari va se laisser tenter par le cache-cache solitaire…en invitant un esprit à jouer avec elle.

La série vidéo HONTOU NI ATTA KOWAI HANASHI comporte de nombreux chapitres et DVD, et si ses thèmes sont très proches de ceux du drama au titre (presque) identique HONTO NI ATTA KOWAI HANASHI, il ne faut pas pour autant les confondre (le drama étant meilleur, mieux fichu et disposant de plus gros budgets).

Le 13ème chapitre des HONTOU NI ATTA KOWAI HANASHI porte comme titre HITORI KAKURENBO, du nom de ce jeu de cache-cache surnaturel avec un fantôme que vous aurez préalablement invité chez vous. Ce cache-cache solitaire et accessoirement mortel (si vous perdez la partie) n’est pourtant pas le thème général du DVD, puisque seule une histoire (la dernière) lui sera consacrée.

Entre temps on aura eu droit à une maison hantée (la chute avec la double attaque des esprits est très bien fichue), à un homme qui rencontrera un pendu qui marche en pleine forêt, et à un conducteur qui pensera heurter quelque chose en voiture, mais qui ne trouvera pourtant rien sur la route…l’intéressé n’est pourtant pas au bout de ses tristes surprises (il s’agira d’un very highway to hell). L’avant-dernière histoire, à propos d’un escalier prétendument hanté, mettra en scène deux petites lycéennes au sein d’un conte certes très classique mais plutôt correctement emballé. Dans l’ensemble, donc, rien d’extraordinaire. On nage (mais ne coule pas) en plein déjà-vu, et si la mise en scène est très correcte elle n’en demeure pas moins un peu anonyme.

Heureusement, le dernier segment du DVD tirera celui-ci vers le haut. L’histoire consacrée au jeu hitori kakurenbo est en effet relativement passionnante (même pour une personne connaissant cette légende sur le bout des doigts). Une femme au foyer, délaissée par son mari, se livrera ainsi à une partie de hitori kakurenbo. L’originalité du récit venant du fait que l’intéressée va rapidement devenir accro à la chose, et qu’elle multipliera les parties puis deviendra une véritable petite légende du web. On tient sans doute avec ce petit récit l’une des toutes meilleures histoires de la (poussive) série HONTOU NI ATTA KOWAI HANASHI.

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ The stories are not great, not really original, but well directed
+ As always, this DTV is good for j-horror fans
+ The last story (hitori kakurenbo) is one of the best of all the DTV series

– Not original, deja-vu, low budget, blablabla…

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Hitori kakurenbo, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s