Kunekune, Kikkawa Hisatake (2010)


KUNEKUNE, aka Kune Kune
クネクネ
Année : 2010
Genre : la belle (et la bête) des champs
Production : Amumo98 / Amumo
Réalisation : Kikkawa Hisatake
Avec : Shihono Ryo, Tokoro Risako, Kumagai Mika, Nakano Takashi, Maeda Asuka, Mishima Yutaka, Matsukawa Megumi


Une famille se rend dans la profonde campagne japonaise afin de camper, et accessoirement renouer des liens mis à mal par un divorce, un décès et un remariage (excusez du peu). Sur place, les parents et leurs deux filles seront surpris de tomber sur une communauté formée de quelques moines aveugles…et pas très bavards. Le soir venu, la mère de famille comprendra bien malgré elle pourquoi les moines en question ont perdu la vue : il y a en effet des choses qu’il ne faut pas voir. Au risque de perdre la vie.

Le titre KUNEKUNE est en réalité une onomatopée faisant référence à un « virage », voire au mouvement d’un serpent. Il va sans dire que cette trouvaille horrifique s’inspire à plein régime du yôkai Teketeke (onomatopée du monstre Teke Teke avançant sur les mains), qui rencontra la gloire (enfin, pas vraiment) dans pas moins de trois petits films en 2009.

Fauché comme le blé (dont il ne bénéficie pas), KUNEKUNE est un tout petit DTV de moins de cinquante minutes qui peine à tenir la route sur une (pourtant) si courte durée. Si le film a pour lui de très jolis décors naturels bien mis en valeur (ce n’est pas si fréquent avec ce genre de production), une musique angoissante assez réussie et une paire d’idoles assez honorable (dont l’anorexique Shihono Ryo), pour le reste on reste sur notre faim. Les apparitions de Kune Kune (le spectre vengeur d’une certaine Toyoko sauvagement assassinée) ne font jamais peur et, si sa méthode de mise à mort est originale (une sorte de démembrement), tout cela est si mal mis en scène que ça finirait presque par amuser. Oui Kune Kune fait ici table rase (campagne) de nos derniers espoirs cinéphiliques…

Après il faut bien avouer que le village reculé dans la forêt, les moines aux yeux percés et le (tout petit) mystère qui entoure la légende de Kune Kune au début de l’histoire font illusion un petit moment…jusqu’à ce que le réalisateur se décide à nous en montrer trop : Kune Kune, sa malédiction, les morts qui se réveillent avec un rictus débile, le mauvais jeu des acteurs, les idoles en perdition…ça fait beaucoup à encaisser. Quelques gouttes de sang, une tête tranchée et une fin originale et abrupte ne suffisent pas à sauver ce DTV du naufrage absolu.

A noter que le spectre blanc ressemble étrangement à la dame fantôme du dix-septième épisode des DAMNED FILES (jusque dans ses apparitions toujours proches de l’eau).

Oli :        
Yasuko :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Beautiful natural sets
+ The mystery is interesting during the first minutes
+ I liked the blind monks

– The death scenes could have been interesting, but the filmmaking isn’t good enough
– Very bad acting
– Nothing much to save in that movie

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Kunekune, Kikkawa Hisatake (2010)

  1. Martin dit :

    j’aurai bien vu un jeu de mot sur le nom du réal, il doit bien y avoir qlq chose à en tirer🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s