Neko taxi, Kamei Tôru (2010)


NEKO TAXI, aka Neko Taxi The Movie
ねこタクシー
Année : 2010
Genre : chat badabada…
Production : AMG / Chiba TV / Sapporo TV / Take Shobo
Réalisation : Kamei Tôru
Avec : Kanning Takeyama (aka Takeyama Takanori), Ashina Sei, Tsuruta Mayu, Yamashita Rio, Kusamura Reiko, Muroi Shigeru, Naitô Takashi, Takahashi Chôei, Kômoto Masahiro, Tamura Taijirô, Negishi Toshie, Tsukamoto Takashi, Mizuki Ichirô


Un père de famille, chauffeur de taxi depuis que le stress l’a contraint d’arrêter sa carrière d’enseignant, peine à joindre les deux bouts pour faire vivre sa fille et sa femme. Il est donc dépendant des revenus de cette dernière, mais essaie de ne jamais montrer sa détresse, en affichant toujours des sourires de circonstance. Son mal-être, son vague à l’âme, se matérialisent au quotidien au travers de son travail de chauffeur, qui semble le vider petit à petit…
Un jour, il tombera pourtant sur un chat, qui s’invitera de lui-même dans le taxi. Ils feront rapidement une tournée ensemble…puis une deuxième, une troisième…pour bientôt devenir complètement inséparables. La vie du morne chauffeur de taxi, mais aussi celle de ses proches et de ses collègues, en seront à jamais changées.

Le Japon n’est pas un pays uniquement envahi par les films à tentacules et les plans-culotte arrachés de sous les jupes des écolières. Entre le bis qui tâche, les yakuza eiga et les drama à l’eau de rose, le spectateur japonais est aussi régulièrement abreuvé d’émissions télé, de films et de séries ayant pour thème les animaux. La plupart du temps, il ne faut pas plus d’un neurone et demi pour pouvoir apprécier la chose, et les réalisateurs et autres producteurs peu scrupuleux se contentent souvent d’enchainer les montages ridicules sur des animaux mignons pour que les jeunes femmes hurlent d’hystérie : kawaaaaaii !!

Bien évidemment, à coté de ces productions qui frisent le zéro pointé, on a parfois de bonnes surprises (disons même des chefs d’œuvre : NANKYOKU MONOGATARI, HACHIKÔ MONOGATARI…). Plusieurs indices laissaient présager que NEKO TAXI (neko = chat) éviterait la niaiserie des productions courantes (sans pour autant se rapprocher des intouchables que sont, par exemple, les deux titres précités). Tout d’abord le réalisateur se nomme Kamei Tôru, et s’il n’est pas encore célèbre, il est quand même responsable de quelques trucs pas dégueulasses comme, par exemple, le meilleur drama horrifique de ces dix dernières années (ni plus, ni moins). Ensuite, il faut aussi préciser que le casting est de qualité, alliant intelligemment stars du petit écran (Kanning Takeyama, pas mauvais acteur pour un comédien de télévision) et du grand (Ashina Sei, l’une des plus belles femmes au monde – non je n’exagère jamais).

NEKO TAXI est-il pour autant un bon film ? Vous donnez votre langue au chat ? Non, pas à Ashina Sei, j’ai bien demandé : au chat ?
Oui, NEKO TAXI est un excellent petit film, bourré de bonnes intentions et de simplicité dans le discours, qui ne cherche jamais à verser dans le sensationnalisme et/ou les scènes larmoyantes : un pur exploit pour ce genre de productions. On suit ainsi les pérégrinations d’un chauffeur de taxi, qui fut auparavant broyé par le système et qui dut quitter son travail d’enseignant (beaucoup de chauffeurs de taxi sont en fait des hommes qui n’ont pas trouvé d’autres solutions pour sortir du chômage).

Toujours extrêmement digne, le récit ne prend pas le personnage principal en pitié, et ne tire sur aucune des ficelles inhérentes au genre (la famille qui rejette le père qui ne parvient plus à gagner sa vie, le méchant patron, le décès larmoyant de l’animal de compagnie, le gros happy end, que sais-je encore…). NEKO TAXI, qui fut préalablement un drama (déjà réalisé par Kamei Tôru), constitue donc une excellente petite surprise. Un film simple, juste et touchant, remarquablement mis en valeur par une réalisation élégante (sublimes scènes nocturnes) et des acteurs convaincants…sans oublier quelques chats super kawaaaaaii !!

(désolé ça m’a échappé)

Oli :        
Yasuko :

Le trailer :

________________________________________

Quick Review in English:

+ A good director (CHÔ KOWAI HANASHI)
+ Good cast
+ A simple story, never sensational, about a man broken by the Japanese society
+ Touching characters
+ They never try to make you cry

– Not the best movie of the year, just a nice, little story

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Neko taxi, Kamei Tôru (2010)

  1. Guillaume dit :

    Dans le genre mignon et touchant avec un chat, j’avais plutot aimé Gu gu the cat. C’est un peu larmoyant, mais la recette fonctionne du tonnerre, en partie grace au casting bien choisi : Koizumi Kyoko, Kase Ryo, Ueno Juri. Vais tenter de trouver ce Neko Taxi (en lisant le titre j’ai bizarrement pensé à un enième délire lourdingue de Kawasaki Minoru….)

  2. Ping : Larmoyant

  3. Martin dit :

    ils ont fait un film sur le singe superstar au fait? (celui qui prend le train comme un grand, et joue au foot). Tu t’es fait celui sur Hinako?🙂 Cette bonne vieille LABRA! grasse du bide qui s’est fait recaler de la j-police academy (les critères ont l’air sevères, parait qu’ils bont embauchés un chihuahua recemment!)

  4. Oli dit :

    Kinako j’avais pas pu la voir au ciné car c’était l’été, les salles étaient quasi remplies à chaque fois par des gamins. Le DVD sort le 14 janvier 2011 (location le Day One !).

    Sinon tu parles du chimpanzé Pan kun ? C’est une vraie célébrité, son show TV est super suivi, même dans d’autres pays d’Asie ! C’est marrant mais je crois qu’il n’a pas encore son film à lui…pourtant il a un potentiel énorme : tout le monde l’adore et, franchement, il est quand même super débrouillard, il faut le voir pour le croire (même si on peut penser qu’il y a des coupes dans les docu et que les staffs lui font répéter les scènes). Y’a des vidéos sur Youtube, j’en ai choisi une assez sympa, où il se promène avec « son » chien James et où il fait ses courses. La vidéo en question est en thaïlandais car la TV thaï a racheté les émissions de Pan kun :

    Sinon ça n’a rien à voir mais un petit singe qui a connu son petit moment de gloire cette année, car il vit une véritable histoire d’amitié avec un marcassin (vrai de vrai, c’est au zoo de Kyoto) :

    • Martin dit :

      oui, Pan-kun, c’est bien lui; je savais pas que son chien s’appelait James, je me coucherait plus érudit🙂 Bizarre qu’on ai rien vu encore débarquer sur grand ecran, quoique l’interet vient aussi en partie des « èèèèèèèèèèèèèèèèèè!! » des invités. En tous cas, ça nous empeche pas d’attendre impatiemment la review de Kinako, le labra gras du bide et à la truffe déficiente!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s