Ero kowai kaidan dai 1 no kai: Iguana onna, Tomomatsu Naoyuki (2010)


ERO KOWAI KAIDAN DAI 1 NO KAI: IGUANA ONNA
エロ怖い怪談 第壱之怪 イグアナ女
Année : 2010
Genre : les arts érotiques
Production : Material
Réalisation : Tomomatsu Naoyuki
Avec : Yoshizawa Akiho, Ishii Ryô, Shijimi, Yoshioka Mutsuo


La jeune et jolie Ayaka pense avoir enfin trouvé l’âme sœur en la personne de Hiroshi, un salary-man au comportement certes parfois un peu étrange, mais finalement assez attentionné. Mais c’était sans compter sur Saori, une ancienne petite amie du Hiroshi en question qui semble avoir basculé dans la folie, vivant entourée de tortues et d’iguanes, passant son temps à espionner son ancien amant et à terroriser les petites copines de ce dernier. Ayaka va alors se sentir observée, jusque dans son appartement. S’agit-il de Saori ? D’une malédiction ayant pris une forme épouvantable ?

IGUANA ONNA est le premier film d’une série de DTV censée faire la part belle à l’érotisme et à l’horreur. Tomomatsu Naoyuki (le réalisateur) ne semble pourtant pas très motivé pour respecter son cahier des charges, puisque son petit film ne compte en tout et pour tout qu’une seule scène vraiment sexy (et encore, on est loin du cinéma zérotrique diffusé par M6 les dimanches soirs de la grande époque). Et quelque part, c’est pas plus mal. Mieux vaut avoir un bon ptit film d’horreur sous les yeux, qu’un piteux pinku comme les vidéoclubs japonais en pondent hélas trop souvent.

Tomomatsu Naoyuki, dans IGUANA ONNA, déçoit et rassure à la fois. Il déçoit car depuis qu’il a commencé dans le métier, il a su signer quelques films sympa et décomplexés…on se demande donc quand est-ce qu’il commencera vraiment à percer avec un vrai bon long métrage. Paradoxalement, il nous rassure également, puisqu’avec peu de moyens il parvient, une nouvelle fois, à livrer un petit spectacle correct aux personnages pas trop dégeulasses. En gros, il fait mieux que Kawano Kôji qui a aussi, de son coté, réalisé quelques films pour la série ERO KOWAI KAIDAN.

IGUANA ONNA demeure un spectacle à recommander uniquement aux amateurs de DTV japonais, qui savent par avance à quoi ils vont s’exposer. Il ne se passe ainsi pas grand-chose, durant toute la durée du film, ça ne fait bien évidemment jamais peur mais si on se prend au jeu, on peut passer un bon moment. L’actrice principale (Yoshizawa Akiho) s’en sort même tout à fait honorablement (pour une AV idol – déjà vue dans quelques chanbara roses ou encore dans MAID DROID), et le personnage du petit ami est finalement assez intéressant (l’habit ne fait pas le moine – surtout quand on a la petite Akiho en face de soi).

On pourra quand même regretter la timidité certaine du réalisateur (aucune violence, pas de scènes décérébrées) et l’absence de reptiles en plastique. Et oui, pour une fois on a droit à de vrais animaux…et finalement je ne sais pas si c’est mieux, car c’est moins kitch et on n’ose moins de choses à l’écran. Par exemple ne vous attendez pas à la moindre scène perverse avec une tortue (ou kame-sutra), voire à un croco qui chasse une idole, qui l’accoste et qui la dévore en recrachant sa petite-culotte ensuite.

Aaaah si seulement je pouvais être scénariste de films bis japonais…

Oli :        
Yasuko :

Ci-dessous, le reptile lien pour la bande-annonce :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Not the worst Japanese horror movie director
+ Akiho, an AV idol, is not such a bad actress after all, her character is convincing
+ As I said, the characters are not so bad (the girfriend, the salary-man, the iguana)
+ Grotesque final climax, you may like that
+ Almost no sex at all, thus the director focuses on the story

– Almost no sex at all (yes, for some spectators it may not be a good point!)
– Very low budget movie, a slow-paced story
– No extraordinary events…except at the end of the movie (well…hum…)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Pinku, V-Cinema, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Ero kowai kaidan dai 1 no kai: Iguana onna, Tomomatsu Naoyuki (2010)

  1. Rick Jacquet dit :

    Content de lire enfin ton avis sur celui ci, on est encore plutôt d’accord. Clair qu’il se passe pas grand chose, le sexe est quasi absent, mais ça se suit plutôt bien. Toujours le second sous le coude, faut que je me motive! Mais bon, je me sens moyen d’attaque après le film qu’un ami m’a montré hier soir.

    • Oli dit :

      Je l’ai vu dans la foulée (j’ai loué les 2 en même temps !). C’était sympa le coup du polteirgest, peut-être le meilleur film des 4 pour l’instant.

      • Rick Jacquet dit :

        Ah tu me motives grave à regarder le 2 alors, je vais tenter ce soir. Puis faudra que je me remette dans la foulée à faire des critiques sur mon site!

  2. Martin dit :

    >On se demande donc quand est-ce qu’il commencera vraiment à percer avec un vrai bon long métrage

    à 45 balais, il serait temps en effet ^^ On voit souvent son nom trainer mine de rien, mais j’ai arreté d’attendre qlq chose de lui (son Yami no manimani: Hitozuma – Ayano no futei na môsô est pas mal ceci dit, enfin c’est pas un chef d’oeuvre non plus, on va dire « sympa »)

    • Oli dit :

      Pas encore vu ce YAMI NO MANIMANI… Va falloir que je parte fouiller dans mon vidéoclub. Mais à l’instar de MAID DROID et VAMPIRE GIRL ça doit faire partie de ses gros films, car contrairement aux ERO KOWAI KAIDAN, il est listé sur IMDB !

      • Martin dit :

        il est listé car il a été sous titré (en bootleg), ça reste quand même bien fauché je te rassure (et il y a une main baladeuse …) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s