Ero kowai kaidan dai 2 no kai: Poltergeist, Tomomatsu Naoyuki (2010)


ERO KOWAI KAIDAN DAI 2 NO KAI: POLTERGEIST
エロ怖い怪談 第弐之怪 ポルターガイスト
Année : 2010
Genre : Eyes Wide Shutter
Production : Material
Réalisation : Tomomatsu Naoyuki
Avec : Fujii Shelly, Shijimi, Yamaguchi Mari, Awashima Zuimaro, Nakamura Eiji


Après un grave accident de voiture, Maiko se réveille avec un gros bandage sur la tête, mais aussi avec de nouvelles facultés un brin dérangeantes : en se concentrant suffisamment, la jeune femme semble en effet capable de voir…des gens morts.

POLTERGEIST, réalisé par Tomomatsu Naoyuki, fait partie d’une série mêlant l’horreur à l’érotisme. Si Tomomatsu avait (désagréablement ?) surpris les amateurs avec le premier opus (IGUANA ONNA), puisqu’il y tournait carrément le dos au pinku (une seule scène un peu sexy au menu), il remet ici les choses à plat avec POLTERGEIST, qui comporte certes toujours aussi peu de moments érotiques, mais qui étonnera plus d’un spectateur avec une scène finale de copulation hallucinante.

Bien évidemment, à la seule vue des quelques images qui parsèment cette chronique, vous pouvez imaginer que les influences sont nombreuses, dans POLTERGEIST. Entre le pompage en règle de THE EYE (le seul bon film des frères Pang) ou de SHUTTER (le chef d’œuvre horrifique thaïlandais), en passant par l’hommage au puissant THE ENTITY (1982), tout y passe, ou presque. Ajoutez à cela une réalisation pas toujours très inspirée (même si relativement correcte pour du V-Cinema), et vous penserez détenir là toutes les raisons pour fuir ce petit film comme la peste.
Et vous auriez bien tort.

En effet, cette histoire de jolie fille recevant les visites impromptues d’un fantôme (un polter-guest) va plus loin que la simple copie de célèbres films d’horreur, et les différentes pistes de lecture entrevues ça et là durant tout le métrage (et faisant référence, comme je l’ai déjà dit, à SHUTTER ou à THE EYE) semblent davantage présentes pour brouiller les pistes plutôt que pour faire avancer le schmilblick. Et ça marche, puisque le final m’a très agréablement surpris.

Coté casting, c’est l’actrice porno Fujii Shelly qui s’y colle (désolé, la formule est peut-être maladroite). Les amateurs apprécieront, la demoiselle étant une petite star dans son domaine, d’ailleurs couronnée meilleure actrice en 2010 au fesses-tival Sky Perfect TV. L’intéressée a dû être ravie de l’opportunité de tourner avec Tomomatsu Naoyuki, puisque cela lui a permis de passer de scabreux metteurs en selle à un vrai metteur en scène. Fujii Shelly donnera pourtant beaucoup de sa personne à la fin de POLTERGEIST, dans une scène où la miss se fera violer par un fantôme dans un déluge d’effets spéciaux bancals (mais hilarants) et de mauvais goût (raaaah cette énorme éjaculation féminine que le petit copain se prend en pleine figure !).

Avec POLTERGEIST, Tomomatsu Naoyuki signe sans doute le meilleur film de la série ERO KOWAI KAIDAN (qui compte quatre titres au moment où j’écris ces lignes). Intriguant à défaut d’être effrayant (on se demande où le réalisateur nous a embarqués), sexy et un peu scabreux, avec en prime une fin relativement touchante. Du V-Cinema fauché mais pétri de bonne volonté comme je l’aime.

Oli :        
Yasuko :

La bande-annonce :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ The best movie of the ERO KOWAI KAIDAN serie
+ References to many famous horror movies
+ Tomomatsu is intelligent enough to direct an original and good ending
+ Thus his movie is not just a copy of THE EYE and SHUTTER
+ A crazy and hilarious sex scene with the young AV actress and a ghost
+ Touching ending

– Not scary
– Low budget, it’s really V-Cinema we are talking about
– Is POLTERGEIST just a copy of THE EYE? I don’t think so, but you may…
– Don’t expect good special effects, good acting or anything else like that

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Pinku, V-Cinema, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ero kowai kaidan dai 2 no kai: Poltergeist, Tomomatsu Naoyuki (2010)

  1. Martin dit :

    ça doit être sympa en couple ce film ^^

    • Oli dit :

      Ma femme a bien rigolé durant la scène finale (comme quoi !). Il faut trouver quelqu’un qui peut adapter son cerveau en fonction du film vu, il est vrai que la plupart des spectateurs-trices lambdas n’en sont pas capables. Je déconseille quand même ce film pour un first-date🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s