Nudô no yoru, Ishii Takashi (1993)


NÛDO NO YORU, aka Nude no yoru, aka A Night in Nude
ヌードの夜
Année : 1993
Genre : urbain de foule
Production : Suntory / New Century Producers
Réalisation : Ishii Takashi
Avec : Takenaka Naoto, Yo Kimiko, Nezu Jinpachi, Shiina Kippei, Hayami Noriko, Iwamatsu Ryô, Murota Hideo, Shimizu Yoshiko, Taguchi Tomorowo


Homme à tout faire, au Japon, rime plus souvent avec nettoyage de tombes et ramassage de crottes de chiens, plutôt qu’avec la vie trépidante des détectives privés américains. Le solitaire Jiro tombera néanmoins un jour (ou plutôt une nuit) sur une femme étrangement attirante…qui lui proposera de l’accompagner durant vingt-quatre heures. Juste le temps pour se promener à Tokyo, visiter un parc d’attractions et se débarrasser d’un cadavre bien trop encombrant.

Sous des veines vénéneuses qui se gonflent au rythme des battements d’un crève-cœur en perdition, NÛDO NO YORU respire le film noir et nous transporte en terrain connu mais dont on aime reconnaître et apprécier les détails : la femme fatale, l’homme à tout faire (même l’amour), un milieu urbain, la nuit, sa violence.

Mais NÛDO NO YORU sait aussi surprendre, et sa photo à tomber par terre et quelques plans hypnotiques sont aussi pour beaucoup dans l’atmosphère unique de ce film qui sait se faire désirer de bout en bout…à la manière d’une jolie femme qui finirait d’ôter lascivement ses vêtements au terme d’un générique de fin…tristement magique.


Ci-dessus : cauchemar ou rêve-olver ?

On sourit parfois au rythme des pérégrinations de notre loser professionnel (superbe Takenaka Naoto), on tremble aussi, souvent, ne sachant pas vraiment à quel moment la violence finira par faire cracher le sang.

Classique mais pas tant que cela, finalement. Ici l’asphalte jongle avec les tons et les sentiments contrastés de ses personnages de ratés. Que l’on finit par aimer aimer.

Oli :        
Yasuko :

Trailer :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Film Noir, Femme Fatale…do you need other sexy and cruel French words?
+ Great photography, once again very good filmmaking and good actors
+ Unique atsmophere: it’s a kind of magic
+ Rainy nights, blood and tears
+ Keep watching until the end of the final credits

– Some spectators (not me) may think the movie is too long

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Thriller, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Nudô no yoru, Ishii Takashi (1993)

  1. Guillaume dit :

    ahhhhhh Ishii et ses néons bleus et rouges !
    cet aspect de lecture des émotions mis à part, tres bon film que ce Night in Nude.

    Tu te mainstreamises Oli. Deux Ishii et un Sion à la suite. Mais où sont les dtv fauchés ?

    • Oli dit :

      C’est vrai que comparé à Zen Pictures, Ishii et Sono Shion passeraient presque pour du mainstream pur et dur ! T’inquiète je viens de voir qu’il y a de nouveaux DTV dispo à Tsutaya…au grand désespoir de ma femme !

      • Martin dit :

        Pas de V-Cinema 90s de prévu? Doit y avoir de la bonne VHS de derrière les fagots🙂

      • Oli dit :

        Mon pauvre Martin, ça fait au moins 10 ans que mon lecteur de cassettes est v-HS ! Maintenant sait-on jamais, si je trouve un filon pour choper plein de titres sur ce support, je rachèterai peut-être un magnétoscope poussiéreux…

  2. Guillaume dit :

    me dit pas qu’à Den en Town il n’y a pas un bon vieux lecteur vhs à dégoter ?
    (apres c’est clair que si tu n’en trouves pas en location, ca vaut pas le coup ! Continues donc à nous faire rever (rager ?) avec les dtv et autres simili machins d’horreur qui passent à la tv (je me souviens en avoir vu un chez toi en t’attendant, avec des kitsune tueurs et une voiture au bord d’une falaise. Ca avait l’air sympa, c’est typiquement le genre de produit que j’aimerai consommer)

  3. Guillaume dit :

    c’est ça ! tu l’avais publié apres mon passage et j’avais pas fait attention en revenant.
    Vu mon état de fatigue ce soir là, le fait que j’en garde un bon souvenir est bon signe sur la qualité du bousin. Merci pour le lien

    Sur les vhs j’avais trouvé des bacs bien remplis à Akiba (l’autre Electric Town), mais faute de place dans le sac à dos je n’ai jamais craqué. Y’avait un paquet de machins surement pas tres bons, du dtv toei mi 90, mais certaines jaquettes donnaient sacrément envie de se faire un plaisir coupable – quitte à voir un sombre film tout pourri.

  4. Martin dit :

    le drame c’est que personne ne conserve ces VHS (et pas mal de producteurs ont fait faillite avec l’éclatement bulle), alors certes il y a surement 80% des daubes, mais c’est aussi tout un patrimoine qui disparait (que ça concerne les yakuza-eiga, les trucs gores 80s, ou bien même certains AV … voir les premiers AV de Yoychu qui passent maintenant en retrospective .. ce vendredi soir au cinoche Uplink tiens s’il y a des amateurs :p). On peut même étendre ça aux petits films 80/90s, voir surement pas mal d’OAV😦 The King of Minami c’est quand même un gros morceau de culture populaire par exemple (même si là c’est trouvable), il doit y avoir d’autres tranches à explorer, notamment tout le tournant 90s qui doit reveler pas mal de trucs interressants (la bulle, encore et tjs!)

  5. Location Moto Paris dit :

    Je suis un nouveau venu dans le blog et je vais donc suivre à la lettre vos recommandation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s