Tomie: REVENGE, Oikawa Ataru (2005)


TOMIE: REVENGE
富江 REVENGE
Année : 2005
Genre : Tomie prend la mouche
Production : Art Port / Arcimboldo
Réalisation : Oikawa Ataru
Avec : Shirata Hisako, Minami, Ban Anri, Shimada Kyûsaku, Nakaizumi Hideo, Honda Daisuke, Imada Takashi, Kato Hitoshi, Shibuya Shôji, Suzuki Itsuko


Une jeune femme suit de près la situation d’une fille un peu étrange, internée dans un établissement de soins psychiatriques. Cette dernière, visiblement traumatisée, a tout oublié de son passé. Heureusement, une vidéo est là pour faire éclater la vérité.

En 2005, Oikawa Ataru signait son deuxième film consécutif consacré à la monstrueuse Tomie, cette entité surnaturelle rendant les hommes fous, les poussant à la tuer, la découper…pour mieux pouvoir renaître et se venger. Si TOMIE BEGINNING s’était révélé plutôt correct (disons…regardable), ce TOMIE REVENGE est hélas raté de A à Z.

L’intrigue commence par une scène bidon…pense-t-on. Tomie renversée par une voiture, une jeune femme qui court dans la forêt, et un bonhomme bizarre avec un chapeau qui se met à hurler. Une scène bidon, vraiment ? Et bien pas tant que ça, en fait, puisque vous vous rendrez compte, à la fin, qu’il s’agissait sans doute du meilleur moment du film !

Personnages transparents, histoire ennuyeuse, réalisation mollassonne et…une Tomie pire que tout ce que vous aviez pu imaginer jusqu’à présent. Une actrice lamentable (ou mal dirigée ?), des scènes ridicules et une tension absolument inexistante.

Sous le feu des critiques, et s’il avait été présenté à Cannes, TOMIE REVENGE aurait sans doute pu remporter le (na)palme d’or.

Oli :        
Yasuko :

_______________________________________

Quick Review in English:

+ Heu…maybe the first scene…it’s not so bad

– The worst Tomie movie ever?
– Cheap, boring, nothing to save in that movie

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Horreur, Tomie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s