Black Angels, Uchida Eiji (2011)


BLACK ANGELS
ブラック・エンジェルズ
Année : 2011
Genre : regard sombre, œil au bord noir
Production : Geneon Universal
Réalisation : Uchida Eiji
Avec : Ochiai Motoki, Yajima Maimi, Satô Jirô, Sakaki Hideo, Honda Shôichi


Tueur ou vengeur ? Yukito se définit plutôt comme un ange noir. Il délaisse ainsi régulièrement son travail de livreur pour devenir, la nuit, une vigilante implacable. Cette fois-ci, il va se lancer sur la piste d’un club à hôtesses…qui semble avoir la mauvaise habitude de kidnapper et de forcer les jeunes femmes qu’il « emploie ».

BLACK ANGELS est l’adaptation d’un manga des années 80, directement en vidéo. Un manga que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adam (car j’en ai une contre ce support), je ne pourrai donc pas comparer ce petit DTV avec le matériau originel.

Ce qui frappe (ou cogne) d’entrée, avec BLACK ANGELS, c’est que tout cela est assez bien réalisé et que la plupart des acteurs sont plutôt appliqués et assez connus (on a droit à une idole du groupe ℃-ute ou encore à Satô Jirô qui a, par exemple, récemment participé au drama JIN qui casse la baraque au Japon). L’histoire est également assez bien amenée, et si vous ne connaissez pas les manga vous risquez d’être un peu surpris lorsque ce livreur à vélo un peu pataud se transformera en vengeur nocturne implacable. Le héros du film a donc un petit coté « Clark Kent » puisqu’il se cache sous les allures d’un garçon un peu niais, et « Bruce Wayne » pour la part d’ombre et l’absence de tout super pouvoir.

Là où BLACK ANGELS déçoit, par contre, c’est dans l’action. En plus d’être rare, elle est globalement mal filmée et peu lisible. On se délectera, malgré tout, de ces nombreux moments où le héros vengeur surgira de l’obscurité en se jouant des rouages de la nuit comme on pourrait le faire dans un jeu vidéo d’infiltration.

BLACK ANGELS est une sympathique petite série B, pas prise de tête (mais manquant sensiblement d’ambition), qui nous rapporte donc la preuve que le V-Cinema ne sombre pas toujours dans la série Z. Notons malgré tout que la remise au goût du jour de ce manga ne me semble pas tout à fait fortuite…le costume de notre vigilante ressemblant étrangement à celui des héros du récent blockbuster GANTZ…

Oli :        
Yasuko :

_______________________________________

Quick Review in English:

+ A good B-movie, far from all the craps we can see in the world of V-Cinema
+ The main character in convincing
+ A good (but simple) story about a dark vigilante
+ A short movie, thus it’s never boring

– The outfit looks like the one you can see in GANTZ…
– The action scenes are rare, and not good
– Not the B-movie of the year (but a pleasant one)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Thriller, V-Cinema, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Black Angels, Uchida Eiji (2011)

  1. Fred dit :

    Je savais pas que tu n’étais pas super fan du format papier : d’où vient cette dent ??

    • Oli dit :

      Je ne déteste pas, je connais pas trop c’est tout, car y’en a trop et je suis complètement perdu. Étant passionné de BD franco-belges, je dois aussi avouer que le format, le papier (parfois de piètre qualité), la production (c’est l’usine !), tout cela fait que je n’ai jamais pu me plonger dans la production des manga. Et je n’ai toujours pas envie de le faire (je ne sauterai sans doute jamais le pas…).

  2. meganekun dit :

    Pourtant le manga original (s’il ne casse pas des briques avec sa dialectique) est plutôt sympa. Un produit 80’s sans grande ambition mais qui servait sa dose réglementaire de violence aux petits lecteurs de Shônen Jump de l’époque.

    • Oli dit :

      Je n’en doute pas, il a une bonne petite réputation. Mais me lancer dans les manga aujourd’hui…non…c’est le tonneau des Danaïdes ! Je n’aurais pas assez d’une vie pour chercher et y trouver ce qui serait susceptible de m’intéresser. J’ai déjà beaucoup à faire. C’est peut-être dommage (même si bon…), mais j’ai fait une croix sur les manga.

  3. Flo dit :

    Apparemment 2 suites ont vu le jour avec toujours Yajima Maimi, espérons que se ne soit pas des suites « calques » à la Real Onigokko 4 & 5, (Real Onigokko qui d’ailleurs eu droit aussi à son manga en 2 volumes en 2004). Je me laisserais bien tenté, ayant plutôt bien apprécié ce premier volet (maté sous l’impulsion de ta critique donc merci au passage!).

    • Oli dit :

      De rien. Oui il y a eu deux suites, mais je ne les ai pas encore vues. Maintenant que tu me le dis, faudrait peut-être que je saute le pas. Si tu les vois prochainement, n’hésite pas à donner ton avis ici même !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s