Tomie: Unlimited, Iguchi Noboru (2011)


TOMIE: UNLIMITED
富江 アンリミテッド
Année : 2011
Genre : têtue et décapitée, Tomie s’entête
Production : Arcimboldo Y.K. / Toei / Travis
Réalisation : Iguchi Noboru
Avec : Arai Moe, Nakamura Miu, Kawakami Maiko, Oota Aika, Ôhori Kôichi, Ôwada Kensuke


Tsukiko et ses parents ont bien du mal à faire le deuil de Tomie, décédée quelques mois plus tôt, violemment empalée par un bout de ferraille qui tombait d’un toit.

Mais le jour de l’anniversaire de Tomie, la petite Tsukiko sera bien surprise de voir réapparaitre cette dernière…toute fraiche et pimpante. Mais d’une humeur incendiaire. S’agit-il vraiment de sa sœur, revenue d’entre les morts ? Ou bien d’un mystère plus insondable encore ?

A moins que vous ayez subi une loboTomie, vous ne devez pas avoir oublié que la franchise ciné dédiée à la monstrueuse jeune fille imaginée par Ito Junji n’a jamais frisé l’excellence. Entre un premier film sympa mais pas assez dingue, quelques navets que je ne citerai pas et d’autres longs métrages plus réussis mais peut-être trop sérieux pour le genre (TOMIE FORBIDDEN FRUIT), la plupart des spectateurs n’attendaient plus rien de la série TOMIE. Alors quand, en plus, on s’aperçoit que c’est Iguchi Noboru (qui n’a jamais été un grand technicien) qui est responsable du dernier film tomiesque en date, ça a de quoi refroidir les ardeurs de tous les publics. Et pourtant…pourtant je préfère ne pas faire durer le suspense plus longtemps : TOMIE UNLIMITED est une vraie réussite ! Avec ce titre, on tient tout simplement le meilleur film de l’histoire de la franchise TOMIE, mais aussi le meilleur long-métrage réalisé par Iguchi Noboru à ce jour. Même Jésus crie, il n’en revient pas : les miracles existent donc bien !

Avec TOMIE UNLIMITED, Iguchi prouve (enfin !) qu’il peut rester concentré sur toute la durée d’un film, être bien entouré pour le montage (Wada Takeshi, avec lequel il a déjà travaillé) et, surtout, gérer le rythme du récit de manière à ne pas provoquer l’ennui chez le spectateur. Iguchi, ici, va même plus loin : il nous passionne littéralement pour cette histoire que l’on pensait pourtant connaître sous toutes les coupures coutures, et la dernière partie de ce TOMIE est un véritable déluge d’apparitions horrifiques, de scènes originales, d’alternance d’horreur (peut-être pas assez terrifiante ?) et de comédie grotesque…comme on en voit beaucoup trop rarement ces derniers temps, au Japon. C’est là que l’on se dit, d’ailleurs, que le père Iguchi était peut-être la personne idéale pour signer un TOMIE. Lui il n’a pas peur du ridicule, du grotesque (raaah la Tomie sans tête), du sang qui gicle (énorme scène d’intro) et des scènes scabreuses (même si ça ne va pas très loin, Iguchi fait déjà mieux que tous les réalisateurs l’ayant précédé dans cette franchise, avec par exemple ce père qui lèche amoureusement les cheveux de sa propre fille, ou encore ces prémices de relation incestueuse entre deux frangines).

Coté casting, Nakamura Miu est une excellente Tomie. Si vous suivez ce blog depuis quelques années, vous devez savoir que Miu est ma horror movie gravur idol préférée, et que depuis ses débuts dans le V-Cinema, j’ai toujours vu en elle un potentiel réel. Espérons qu’avec ce film d’horreur assez bien distribué, la petite Miu Miu trouve le moyen de rester longtemps en haut de l’affiche.

Avec un Iguchi dans une forme olympique (il faut le voir pour le croire), une Nakamura Miu délicieusement salope, une histoire qui parvient à se démarquer quelque peu des films précédents (scénario de Tsugita Jun, réalisateur de FASHION HELL), un Nishimura Yoshihiro qui fait juste ce qu’il faut (à une fille mal coupée en deux près), des bonnes idées en pagaille, un rythme soutenu et une bande-son classique mais très efficace, on se retrouve avec, tout simplement, le meilleur titre jamais réalisé au sujet de la monstrueuse Tomie.

Oli :        
Yasuko :

La bande annonce :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ Unbelievible: Iguchi can stay focused during a whole movie
+ The best movie by Iguchi so far
+ The best movie about Tomie so far
+ Nakamura Miu is my favourite horror movie idol, and a good Tomie too
+ Good team: Iguchi, Nishimura Yoshihiro, Nakagawa Takashi for the score
+ Story by Tsugita Jun (FASHION HELL)
+ Grotesque scenes, real horror, blood, comedy…this is a REAL Tomie movie

– Maybe too many grotesque scenes near the end of the movie? It worked with me
– A few special effects are maybe a little cheap (when the girl is cut in half)
– Maybe not terrifying enough?

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Gore, Horreur, Tomie, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Tomie: Unlimited, Iguchi Noboru (2011)

  1. Rick dit :

    Et bien!! Je dois avouer être très surpris et très attiré par ce nouvel opus maintenant. Il m’intéressais par curiosité pour voir Iguchi faire autre chose, et lire qu’il a réussit sans étirer une histoire d’une demi heure sur 1h30… waou! Bon malheureusement, pour mon avis, il faudra attendre la sortie d’un dvd, qu’il soit sous titré ou non… donc on en reparle dans 5 bons mois… Merci pour ton avis en tout cas🙂

    • Oli dit :

      De rien. Il parait qu’il y en a qui ont détesté (va faire un tour sur le forum hkmania). Je crois qu’on ne regarde pas les films dans les mêmes conditions et de la même manière. Il s’agit de Iguchi et d’un film sur Tomie (franchise qui n’a jamais brillé). Faut pas non plus s’attendre à un truc technique du niveau d’un David Fincher, je ne l’ai pas précisé dans ma chronique mais ça me paraissait évident. Moi j’ai trouvé ça très bien dans son genre. Et justement, des films de ce genre j’en vois des camions entiers, au Japon.

  2. Rick dit :

    C’est sur que quand tu vas voir un Iguchi, tu ne dois pas t’attendre non plus à un film technique niveau Fincher ou à une histoire du niveau d’un Sono Sion sinon tu es sur de détester dés le départ. Je viens de voir sur le forum, en effet, on adore ou déteste, ce qui attire encore plus ma curiosité. Dire que j’ai faillis faire le déplacement pour le voir à Cannes (bon avec d’autres films quand même).
    Le jour où tu parviens à détourner le camion entier de films de ce genre, tu me fais signe hein, on partage😀

  3. Rick dit :

    Au fait, rien à voir, mais est-ce que tu saurais quand sort au Japon le dernier Takashi Shimizu: Rabbit Horror 3D?

  4. Lux dit :

    Super ! Je n’ai plus qu’à attendre la sortie dévédé…🙂

  5. Ping : Radio Coraline » Ce soir dans Triste Monde Tragique #1

  6. ghidorah dit :

    C’est vrai que les Tomie, c’était pas fort, mais pour moi qui suis un fan de Igushi (si, si, même dans ses pires films il garde une folie que j’adore) j’ai bien hate de le voir y aller de quelque chose un peu plus horrifique…

  7. Rick dit :

    Je l’ai enfin vu, merci le DVD Japonais. Et bien ça se situe en effet parmi les meilleurs de la saga avec le 3ème et 4ème opus, et Iguchi a fait du bon boulot. La première partie de son film privilégie la tension et même si on pouvait attendre plus, ça marche plutôt bien, c’est bien emballé et on retrouve des situations des précédents opus (clins d’oeil, même inspiration dans le manga?). La seconde partie part plus dans le grotesque décontracté, et encore une fois, ça fonctionne bien, malgré par moment l’abus de certains effets numériques (les giclées de sang, les « milles pattes », la Tomie se reconstituant à partir du sang). Plutôt court aussi (1h25 au compteur), ça passe comme une lettre à la poste. Et la scène d’ouverture est franchement excellente.

  8. kiseiju69 dit :

    Je suis entrain de compléter ma collection de films de Iguchi Noboru et même si je sais que je vais apprécier ces films, il est toujours bon de pouvoir lire une critique ! Merci !!
    D’ailleurs, ce film est commandé en blu ray !! Je reviens dès que je le reçois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s